Home / Vintage dollies / Vintage dolly : Bunny Moreno
bunny-moreno4

Vintage dolly : Bunny Moreno

Vintage Dolly : Bunny Moreno, bloggeuse de « Bunny Victory » (Pin-up Mama)

 

Lien : http://www.bunnysvictory.com

Folie Vintage : Bonjour, chère Bunny, j’espère que vous allez bien. Pouvez-vous me dire quelques mots sur vous ? Quand avez-vous commencé votre blog ?

Bunny Moreno : Bonjour chère Nella ! Je vais très bien, merci ! Je suis très honorée de répondre à vos questions et de faire partie d’un chouette webzine ! Après la naissance de mon troisième enfant, j’ai réalisé que je commençais petit à petit à me perdre, et j’ai surtout réalisé que je n’avais plus les mêmes priorités, que j’avais changé. Mon rôle en tant que mère a triplé en tout juste 4 ans, de même que ma silhouette ! Je n’ai jamais été très concernée par mon corps avant, mais après ma troisième grossesse, j’ai eu un choc ! Je savais qu’on gardait un peu de poids après un bébé, et un excès de peau (à cause du ventre…), et je l’ai toujours accepté (C’est cher payé pour un enfant, n’est ce pas ?). Cependant, j’ai ressenti le besoin de faire quelque chose pour me sentir mieux dans ma peau, et la façon voir mon corps après 3 grossesses. Alors, 8 mois après la naissance du petit dernier, j’ai fait un shooting pin up. Je me suis sentie superbe ! J’ai redécouvert ma passion pour le passé et tout particulièrement les années 1940, et j’ai eu le sentiment qu’il fallait que j’écrive ! C’est pourquoi j’ai commencé mon blog un mois après mon shooting !

bunny-moreno2

F.V : Qu’aimez-vous dans le vintage, et que portez-vous le vintage tous les jours ?

Honnêtement, j’aime le vintage parce que cela me rappelle mes grands-parents. Cela me rappelle aussi tous leurs sacrifices pour garder leur liberté ou en obtenir plus (particulièrement dans les années 1940). Et puis, il y a tellement d’aspects que j’aime : l’histoire, les films, la musique… tellement de choses en fait ! Je ne porte pas le vintage tous les jours. Pour moi, c’est impossible vu que j’ai trois enfants de moins de quatre ans. De plus, je tiens à ce que chaque jour où je m’habille vintage soit un évènement. Peut-être qu’un jour je pourrai le porter plus souvent mais pour l’instant je le fais seulement pour les séances photos, des événements vintage / sorties et des soirées romantiques avec mon mari.

bunny-moreno

F.V : Pouvez-vous nous parler de votre première expérience en tant que modèle ?

Ma première expérience en tant que modèle a été très stressante. J’ai dû rendre fou ce pauvre photographe avec toutes mes questions ! J’ai l’habitude d’en poser beaucoup quand je ne suis pas sûre de quelque chose ou que je suis nerveuse. Je voulais juste bien faire les choses, et en  plus, un autre aspect stressant de ma séance était que je ne savais pas ce que j’allais porter. Le photographe avait loué trois tenues dans un magasin local vintage mais je n’avais pas vu quoi. J’ai beaucoup appris de cette séance photo et j’ai passé un super moment. Je me suis sentie incroyable et j’ai senti le besoin de m’habiller vintage plus souvent et de m’exprimer à travers la photographie.

bunny-moreno3

F.V : Le vintage vous a donc aidé à vous sentir mieux dans votre peau ?

Sur le chemin que j’ai pris dans le merveilleux monde du vintage, j’ai découvert quelque chose sur moi-même que je ne réalisais pas avant et que je ne me suis avouée que récemment. J’ai réalisé que je travaille dur à cacher quelque chose en moi qui ne peut être nié. Je suis née avec un handicap qui affecte les principaux nerfs sur mes deux jambes et les bras. Il progresse seulement avec l’âge, mais je suis plus faible dans mes mains et les pieds que la plupart des gens de mon âge. Je dois porter un appareil (une sorte d’attelle) pour m’aider à me soutenir.

Quand j’ai commencé à porter du vintage, j’ai d’abord focalisé sur les pantalons années 1940. Lors d’un voyage pour visiter un autre ami blogueur, j’ai tenté  de porter une robe à une séance photo. Depuis, j’aime les robes. J’ai compris à ce moment-là que je voulais cacher mon handicap. La séance photo (avec la robe bleue) m’a permise de me sentir plus confiante, de me sentir incroyable et magnifique, bien que ce soit encore nouveau pour moi de porter des robes. Non seulement parce que je porte avec fierté ces jolies pièces vintage, mais surtout parce que je n’ai pas peur de montrer ce que je suis vraiment au monde.

J’espère vraiment inspirer les autres à travers mon blog et mes photos. Je veux faire passer le message que, être différent n’est pas grave, que ça n’empêche pas d’être heureux et de se sentir bien. Je veux montrer aux autres que les femmes peuvent être belles, après avoir eu des enfants et qu’elles peuvent être encore plus belles en faisant face à leurs défis. Etre ce que l’on est vraiment, pas celle qu’on a été ou qu’on pourrait être, mais ce qu’on est vraiment, sans avoir peur !

bunny-moreno5

Bunny Moreno, interviewée par Nella Fragola

Traduit de l’anglais par Nella Fragola pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!