Home / Photos / Portrait de Jean-Raymond Hiebler
MELANIE jean r hiebler2

Portrait de Jean-Raymond Hiebler

Portrait de Jean-Raymond Hiebler, scénariste photographe lyonnais, à l’univers retro et cinématographique assumé.

JR Hiebler expose une sélection de photographies argentiques en noir et blanc tirées de son projet audacieux, « Série sombre » au B – Bistrot Carnot à Lyon du 8 février au 8 mars.
Facebook : https://www.facebook.com/pages/Le-B-Bistrot-Carnot/149469761740122

histoires-sombres

Histoires Sombres d’une série sombre

Le projet « Série sombre », en cours de réalisation, rassemblera cinquante photographies inspirées de la littérature et du cinéma policier, majoritairement d’après-guerre.
Chaque photographie sera l’illustration et la pièce maîtresse d’un roman fictif auquel contribueront cinquante auteurs de romans policiers. Ses photographies argentiques en noir et blanc sont tirées traditionnellement et réalisées à l’aide de boitiers mécaniques type Ikoflex, Rolleiflex, ou Nikkormat, et d’éclairages à lumière continue, dont une batterie de Cremer à lentilles de Fresnel datant des années 40.

Un travail cinématographique

Le travail de JR Hiebler s’articule autour d’un univers daté entre les années 30 et les années 60, et s’inspire de courants cinématographiques tels que le film noir américain ainsi que de photo-reportages policiers. Chaque mise en scène, chaque détail est travaillé en amont : de nombreuses recherches documentaires, et un travail minutieux sur les décors (menuiserie), les costumes et les coiffures qu’il réalise en collaboration avec sa compagne, Agnès.

Inspiration : Un parcours d’explorateur

Le parcours du photographe-metteur en scène transparait aussi dans ses photographies. Une passion pour l’exploration urbaine, et des images fortes retenues depuis l’enfance comme une blanchisserie du XIX° désaffectée, ou encore un cimetière de locomotives à vapeur ont poussé JR Hibler à explorer le monde de la photographie.

Jean-Raymond Hiebler réalise ses premières prises de vues dans des casses automobiles, à l’âge de treize ans avec un 6×6 russe puis un Voigtländer à soufflet.
Après une interruption de quelques années, pendant lesquelles il en profite pour produire des bandes dessinées et des histoires policières basées dans le Lyon d’Après-guerre, il retourne à la photographie dans les années 80 et réalise deux séries, l’une sur Istanbul et l’autre sur la marine marchande.

Avec sa série sombre aux images cinématographiques et son ancrage dans l’univers d’après-guerre, Jean-Raymond Hiebler nous transporte au cœur d’un vieux polar…

Par Froufrou d’Absinthe pour Folie Vintage

MELANIE jean r hiebler PLM jean r hiebler RAFLE jean r hiebler SCENE OF CRIME jean r hiebler

Be Sociable, Share!