Home / Interview / Interview : Paris Burlesque Festival
Paris Burlesque Festival

Interview : Paris Burlesque Festival

En plein cœur de la préparation du Paris Burlesque Festival sur le thème de la « Fiesta de la Muerte », Juliette Dragon a accepté de répondre à quelques questions pour Folie Vintage. Pour sa 4ème édition, le Paris Burlesque Festival choisit de célébrer les morts en recréant l’univers et l’atmosphère d’un Dia de los Muertos, dont il propose une vision unique, fantasmée et burlesque à souhait.

F.V : Bonjour Juliette Dragon. A quelques jours de l’événement, comment se passe la mise en place ?

Juliette Dragon : Nous sommes actuellement en train de monter le décor à la Bellevilloise. Près de 2000 m² répartis sur 4 étages seront totalement transformés ! Nous préparons une hacienda mexicaine, un ring de catch, un mini théâtre, et même une chapelle de désenvoûtement ! Tout est fait « maison » avec une équipe de bénévoles, sachant que nous n’avons pas d’autres supports financiers que nos propres sources ! Et ce, depuis la première édition, en 2009 !

F.V : Qui est à l’origine du Paris Burlesque Festival ?

J.D : Tout d’abord, moi-même et Seb le Bison. Nous sommes un couple de passionnés, dans la vie comme sur scène. Nous jouons ensemble dans un groupe de punk rock nommé « Rikkha » dont je suis la chanteuse, une formation que l’on qualifie souvent de « Cramps à la française », avec des influences à la Rita Mitsouko, les Pixies, ou encore PJ Harvey.
Le Paris Burlesque Festival, c’est plusieurs structures réunies pour l’occasion : tout d’abord, la boîte de production « Le Bison », qui est à la fois un label et une entité d’organisation de spectacles, c’est la structure « légale ». Ensuite, le collectif Surprise Party, association dont je suis la présidente, qui œuvre pour la promotion du cabaret et du new burlesque. Les deux ont été créées la même année, en 2003. Et l’Ecole des Filles de Joie bien sûr, une troupe de 8 filles. Au total, nous rassemblons plus de 300 bénévoles; cela fait beaucoup de monde qui nous suit et nous soutient depuis le début.
Nous avons choisi la Bellevilloise qui a accueilli les précédentes éditions et c’est un lieu dans lequel nous avons aussi programmé plus de 100 dates, dont le Festival Riot Grrrl et les Nuits zébrées de Radio Nova.

F.V : Le thème de la fête des morts aurait-il un lien avec la menace de mort qui pèse sur le monde en 2012 ?

J.D : En effet, la Fiesta de la muerte est un rappel humoristique et léger à l’annonce de la fin du monde. Constatant une morosité ambiante par ces temps difficiles de crise, on voulait sortir des sentiers battus et contrecarrer l’essoufflement général. Au Paris Burlesque Festival, on pourra faire vivre des instants magiques à fond et amener de la joie. La mort à la mexicaine, c’est une occasion de faire la fête. Contrairement aux apparences, il s’agit d’un thème joyeux, irrévérencieux et qui va faire du bien aux gens et leur rappeler qu’ils sont vivants ! Au demeurant, beaucoup de gens se plaignent : il faut regarder autour de soi et réaliser que nous ne sommes pas les plus à plaindre…

F.V : Le programme s’annonce riche et varié, avec des intervenants internationaux. Peux-tu nous parler du fil rouge de cette 4ème édition du Paris Burlesque Festival ?

J.F : Le Paris Burlesque Festival a pour ambition de montrer toutes les facettes du burlesque, qui est un mouvement très riche… Nous avons reçu près de 260 candidatures du monde entier pour participer, mais nous avons dû sélectionner des gens qui collaient au thème. Ainsi, deux revues seront présentées sur le thème de la mort : Vendredi, « Pretty little monsters » nous plongera dans un univers à la Tim Burton où le thème de la mort sera annoncé avec légèreté, avec un côté rétro décadent animé de gentils monstres à la fois tristes, corrosifs, drôles et poétiques, de vieux jouets rouillés qui prennent vie, des veuves éplorées…  Fermez les yeux et plongez dans un vieux film en noir et blanc…
Samedi, « Voodoo western » sera dédié à la sorcellerie, au voodoo rouge et or, avec des sorcières et des personnages totalement farfelus. Gros éclats de rire garantis, avec du new burlesque parfois même trashy !

F.V : Une miss Paris Burlesque Festival sera élue. Peux-tu nous en dire plus ?

J.F : Tous les numéros pas forcément dans le thème du Paris Burlesque Festival pouvaient s’inscrire dans le cadre de ce concours ouvert à toutes.
15 filles vont donc concourir et il s’agira d’élire 3 favorites, les votes émanant du public  ! Il y aura des débutantes jusqu’aux stars internationales, donc tous les niveaux seront présentés ! Des prix spéciaux, en plus des 3 favorites, seront distribués. Ce sera jeudi soir dans une grande revue. Enfin, la quatrième revue du festival sera dimanche, avec une scène ouverte.

F.V : Burlesque, mais pas que. Le festival mettra à l’honneur plusieurs artistes venus du monde entier. Peux-tu nous en dire plus ?

J.F : En effet, le Paris Burlesque Festival sera l’occasion pour de nombreux artistes de montrer leurs talents ! Nous programmons de nombreuses animations. Chaque soir, il y aura un flash mob sur le thème des zombies à la « Thriller ». Il y aura aussi une exposition, « El beso de la muerte » qui durera jusqu’au 11 novembre à la Halle. Vendredi, la « Nuit Clandestine » sera dédiée au Clubbing rétro, jazzy, swing, electroswing, avec de la musique live et sets de DJs, claquettes, magie, charleston, prohibition, gangsters & garçonnes des années folles…
Samedi, les « Nuit fatales » ouvriront les portes d’un monde rempli de vampires à la Tarantino, avec le groupe Rikkha, Oli Spleen et les performances du Rocky Horror Picture Show et du Cabaret des Filles de Joie, sur fond sonore de DJs qui se déplacent pour l’occasion.
Dimanche au Forum, il y aura un salon des créateurs avec des bijoux, dvd, vêtements, accessoires, sacs, bibis, déco, Bds, magazines, et toujours de la music live…
Au Loft, tous les soirs du festival de 18h à 02h, le Village du Festival, l’Hacienda de la Muerte, vous attendra avec ses bars à tequila et rhums arrangés, son ring de catch pour pin-ups déjantées, son orchestre de mariachis, sa tatoueuse, son zombie peep-show, sa chapelle magique de désenvoûtement, ses autels multicolores enchantés et ses DJs hallucinés ! Rien que du bonheur !

Un vrai challenge pour Juliette Dragon et son équipe qui s’adressent à un public large pour un mouvement très fédérateur. Et si vous ne venez ni déguisés, ni maquillés, sachez que des maquilleuses seront à votre disposition au Loft pour vous transformer en créatures de la nuit !

Retrouvez le Paris Burlesque Festival #4 : « La Fiesta de la Muerte » à la Bellevilloise du 18 au 21 octobre 2012
Plus d’informations sur www.parisburlesquefestival.fr

Réservations sur Digitick (Pass 4 jours en vente : 3 revues + 2 nuits + accès au village)
Facebook : https://www.facebook.com/pages/PARIS-BURLESQUE-FESTIVAL/136881557134

A l’affiche…

(liste non exhaustive – Crédit photos : © D.R.)

IVONCITA (Suède)

LA VIOLA VIXEN (Australie)

RAVEN SIX (Royaume-Uni)

WRONG NOTE RUSTY (Canada)

THE GREAT LEO (Belgique)

TRONICAT LA MIEZ (Allemagne)

SWEETY J (Italie)

 

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*