Home / Auto/moto / Salon Rétromobile (75)
retromobile-salon

Salon Rétromobile (75)

Gilles Dézert, notre rédacteur passionné de vieilles mécaniques s’est rendu au salon Rétromobile qui a eu lieu du 6 au 10 février 2013 à Paris Expo Porte de Versailles.
http://www.retromobile.com

retromobile

Le salon « Rétromobile » rime depuis plusieurs décennies avec qualité et quantité. Les expositions tant dynamiques que statiques débutent en dehors des halls. Nous sommes à peine arrivés que la joyeuse cavalcade de la traversée Rétromobile se gare à l’extérieur du parc des expositions, attendue de pied ferme par un parterre de passionnés qui brave en ce dimanche matin l’air glacial et la neige fondue pour tenter d’admirer ces bolides en action. Un Mirage V biplace belge surplombe la scène, quel accueil !  Et de chaque côté on en prend déjà plein les oreilles et les yeux : Triumph, Corvette, 2 CV, Rolls Royce, Ford Model A, Fiat 500, Ford Gran Torino, yellow cab, Buick Riviera, Traction avant, Mercedes 300SL, fourgon Hotchkiss, Mustang 350GT, break 403, et clou du spectacle, la première locomotive française à vapeur, la « Marc Seguin » qui du coup réchauffe un peu l’atmosphère à grand coup de nuages vaporeux. Quel plaisir, quelle entrée en matière !

A l’abri et dans la chaleur bienvenue des halls, l’accent est mis sur l’aviation, le Morane H appartenant à l’Amicale Jean-Baptiste Salis pose fièrement à côté d’une rutilante Bugatti 5 litres. Hommage est ainsi rendu à Roland Garros, qui en Septembre 1913 fut le premier pilote d’avion à traverser la Méditerranée. On pénètre ensuite dans l’ambiance, l’impressionnante présentation de véhicules, tant sur les stands des constructeurs, des collectionneurs, des clubs, des associations, des futures ventes aux enchères… Il y en a pour tous les goûts, tous les âges, tous les prix mais attention au torticolis car à force on ne sait plus où donner de la tête. On reste admiratif devant les Peugeot 205 (notamment en version rallye) qui fêtent leurs 30 ans, juste à côté la Porsche 911 qui affiche un demi-siècle. Sur le stand Citroën, on a recréé l’ambiance du salon de Paris 1955, celui qui vit apparaître la DS (avec à la clé 80 000 commandes !). Chez Renault, on passe du camion à 6 roues MH, à la balayeuse auto-portée, aux sportives berlinettes, à la Formule 1 Turbo de Jean-Pierre Jabouille…

Que d’Histoire, que d’histoires, que d’exploits au mètre carré ! Benz n’est pas en reste, ce sont des fusées de course de 1910 qui de blanc vêtues accompagnent le châssis squelettique d’une 300SL… On ne peut pas ne pas remarquer chez Artcurial les belles américaines customisées par John d’Agostino. On ne compte plus ensuite les Rolls Royce, les Triumph, les Morgan, les Maserati, les Mustang, les Corvette, les Ferrari, les Jaguar, les Delahaye. Et les motos ne sont pas en reste : Ducati, Norton, Vincent… Et on remonte le temps avec l’Unic L1 de 1923 de chez Cartier qui servait en son temps au transport de valeurs et de biens précieux. Arsène Lupin n’est pas loin et il lui serait bien difficile de résister aux charmantes hôtesses en gants blancs du joaillier !

La visite touche à sa fin avec la bourse d’échange de pièces, les manufacturiers de bottes, casques, gants, polos vintages… Les pièces rouillées côtoient les cuirs et les manteaux flambants neufs. L’exposition se termine comme elle a débuté : avec des hélices et les surprenants et inventifs Hélica, ces engins roulants tirés par une énorme hélice, une invention de Marcel Leyat en 1913 ! Roland Garros, Leyat, 1913-2013, la boucle est bouclée et dehors c’est la neige qui nous attend… Février rime avec hiver mais aussi avec Rétromobile, alors si vous aimez le vintage, à 2 ou 3 ou 4 roues voire même plus, ce salon est LA référence !

Un article de Gilles Dézert pour Folie Vintage
Crédits photos : Gilles Dézert

Be Sociable, Share!