Home / Auto/moto / La locomotion en fête (91)
locomotion-en-fete (91)

La locomotion en fête (91)

Après le traditionnel meeting aérien qui se déroulait le week-end de la Pentecôte, le terrain d’aviation de Cerny La Ferté-Alais accueillait la 21ème édition de la locomotion en fête les 1er et 2 juin 2013. Il s’agissait de rassembler sur le site les plus beaux, les plus anciens, les plus célèbres véhicules des dernières décennies.

2013-06-02 La Ferté-Alais affiche

L’exposition statique était donc séparée en diverses catégories : les visiteurs en anciennes tout d’abord, qui disposaient d’un parking dédié au plaisir de la rencontre et des yeux, ensuite les camions (porteurs, tracteurs, semi-remorques, utilitaires), les transports en commun, le camping de la Nationale 7, les véhicules militaires, les engins de travaux publics et de chantier, les tracteurs et autres engins agricoles, les motos, les véhicules de Gendarmerie, de Police, des Pompiers… Venaient ensuite les secteurs réservés aux clubs de collectionneurs, aux regroupements par marques, par époque, etc…

Le reste de ce plateau était constitué d’une gigantesque bourse aux pièces détachées, aux produits dédiés à l’automobile, aux présentations dynamiques (piste de chars, battage à l’ancienne, carrière, piste de parade).

locomotion-en-fete (27)

Bien évidemment, le musée de l’amicale Jean-Baptiste Salis était ouvert au public. On pouvait approcher de très près les machines qui nous avaient fait vibrer 15 jours auparavant, et la piste était en service pour les nombreux baptêmes de l’Aero Vintage Academy notamment.

Le public avait répondu présent en masse; le grand beau temps permettait de se promener au gré des allées en toute décontraction, de discuter avec les propriétaires, de prendre la pose devant sa voiture préférée, de boire un verre de jus de pomme fraîchement pressé, de déguster du pain tout juste sorti d’un four de campagne de la Seconde Guerre Mondiale, de feuilleter les revues techniques, les magazines, de chiner dans les caisses de pièces, accessoires, de sourire en revoyant ces voitures à pédale d’un autre temps, ou peut être même essayer de conduire une Jeep ou choisir de se laisser embarquer en charrette, en tracteur ou en side-car, d’admirer le travail de Jean-Do, le peintre en lettres qui avait réalisé au cours du week-end l’ensemble des lettrages sur cette Isetta.

locomotion-en-fete (15)

La partie dynamique se concentrait sur la piste de chars où les différentes associations de véhicules militaires (musée des blindés de Saumur et Balmoralgreen entre autres) avaient réuni pas moins de 6 chars Sherman, ceux-là même qui débarquèrent en Normandie et en Provence et furent parmi les premiers à libérer Paris. Le sol tremblait au passage successif des 35 tonnes de chaque blindé, les moteurs (à l’époque un Continental en étoile de 9 cylindres identique à ceux d’aviation aujourd’hui remplacé par un V8 diesel) propulsaient des nuages d’air chaud et de poussière… qui avait fait place à la boue de la veille.

locomotion-en-fete (3)

Mais le moment tant attendu était celui de la parade, en fin d’après-midi. Jean-François Colombet, le rédacteur en chef de la revue « Charge Utile », avait pris le micro et énumérait les véhicules qui défilaient devant lui et devant le public. C’est donc à un ballet incessant auquel on assistait : ouverture en hommage aux 100 ans du tour de France avec une Jeep aux couleurs de la grande boucle accompagnée d’un Citroën H et d’une Mini sponsorisés par le Coq Sportif. Venaient ensuite une très rare White, une Citroën C3 torpedo, puis des Renault R16, Citroën DS, VW Cox, Citroën Traction, combi VW, Hotchkiss, Chambord, Ford Mustang, 2CV, 4CV, Juvaquatre (pour les voitures), Laffly, GMC, Dodge, Berliet (pour les Pompiers), 403 et moto (pour la Gendarmerie), Bernard, Scania, Panhard, U23, Unic, DAF, Hanomag, GMC, Continental, Latil, Volvo, Leyland (pour les camions) et pour fermer la marche, l’Isetta avec comme passager Jean-Do !

locomotion-en-fete (23)

Mais ce n’était pas tout à fait la fin, un Willeme, un compacteur à roues et des autobus s’offraient eux-aussi un tour de parade, et la vedette côté camion repassait également devant le public : ce Berliet restauré aux couleurs des transports Castagliano comme dans le film « Cent Mille dollars au soleil » avec Lino Ventura et Jean-Paul Belmondo entre autres. Mais le clap final n’allait pas tarder à être donné, alors on refaisait un dernier tour, les stands se vidaient, les vendeurs commençaient à remballer et on levait une dernière fois les yeux vers le ciel en voyant le T-6 de l’AVA voltiger en se disant : « ça doit être joli vu de là-haut »!

locomotion-en-fete (21)

Quelques liens pour aller plus loin…

http://www.locomotion-en-fete.com/

http://www.museedesblindes.fr/

http://www.balmoralgreen.com/

http://www.aero-jean-do.com/

http://charge-utile.histoireetcollections.com/

http://www.aero-vintage-academy.fr/

Galerie photos

Un article par Gilles Dézert pour Folie Vintage
Crédit photos : Gilles Dézert

Be Sociable, Share!