Home / Années 40 / La Libération de Paris, 70 ans après
SONY DSC

La Libération de Paris, 70 ans après

La Libération de Paris, comme si vous y étiez !

Je  suis rédactrice chez Folie Vintage et de temps en temps, je fais de la reconstitution historique période Seconde Guerre mondiale car c’est une période de l’Histoire à laquelle je porte énormément d’intérêt. J’ai eu la chance de rejoindre d’autres passionnés pour le 70ème anniversaire de la Libération de Paris. Je portais une tenue de Rochambelle (infirmière ambulancière rattachée à la 2ème Division Blindée* du Général Leclerc).  J’ai souhaité partager avec vous ces moments forts. 

Avant tout faisons un bref rappel des faits quant à la Libération de Paris. Les évènements commencent le 19 août 1944 et s’achèvent le 25 avec l’arrivée de la 2ème DB du Général Leclerc dans la capitale.

Les Alliés ont débarqué en Normandie quelques semaines plus tôt. A partir de la mi-août à Paris, plusieurs corps de métiers se mettent en grève, la Résistance dirigée par Rol Tanguy appelle la population à commencer l’insurrection contre l’armée allemande, sachant que les Alliés avancent cela les encourage. Des barricades s’élèvent. Du côté des Alliés, Paris ne fait pas partie des priorités car la priorité c’est la route vers le Rhin mais Eisenhower sait qu’il doit laisser la prise de la capitale par l’armée française et le Général de Gaulle a bien l’intention de ne pas passer à côté de cette prise symbolique. La 2ème DB soutenue par la 4ème Division d’Infanterie US fait son entrée dans la ville le 25 août.

 

SONY DSC

SONY DSC

Photo 1 : La 4ème Division d’Infanterie US

Photo 2 : les Spahis

Rappelons également que des républicains espagnols ont rallié la 2ème DB du Général Leclerc dès 1942 (ils ont fui le régime franquiste pour la plupart) et plus précisément au sein de la 9ème compagnie du RMT (Régiment de la Marche du Tchad) que l’on surnommait la Nueve (« neuf » en espagnol) aux côtés des Français. Ce sera la Nueve la première à entrer dans Paris. Il est important de le souligner car nous oublions souvent que des Espagnols ont combattu aux côtés des Français. Cette année lors des cérémonies à la Mairie de Paris, un hommage leur a été rendu.

SONY DSC

Le RMT (le Régiment de Marche du Tchad)

L’Association Koufra basée en Ile de France a vu les choses en grand pour cette date anniversaire, mais il fallait marquer le coup ! Une vingtaine d’associations de toute la France et même d’Espagne et du Brésil ont répondu présentes, ce qui représentait plus de 200 participants mais aussi plus de 50 véhicules sur un riche programme de 3 jours dans la capitale (du 23 au 25 août) invités par les mairies des XVème et XIIIème arrondissements.

SONY DSC

Le 501ème RCC (le 501ème Régiment de Chars de Combat)

Samedi départ tôt dans la matinée depuis Courcouronnes dans l’Essonne. Des Jeeps, Dodge, Dodge WC54 ambulance, GMC, side car, half track (autochenille) ou char M8 (véhicule blindé à roues) composent l’essentiel du convoi. Celui-ci doit rejoindre la capitale par les petites routes pour arriver à la Porte d’Orléans, lieu symbolique ! Sur le passage, nous traversons entre autres Ris-Orangis, Viry Châtillon, Antony, Bagneux, Arcueil… sous les yeux ébahis des gens ! La DCR (Détachement de la Circulation Routière) fait office de police pour réguler la circulation et elle est très efficace, elle nous escortera tout le long du week-end. Les conducteurs quant à eux finalement jouent le jeu, en fait, ils sont tellement intrigués qu’ils nous regardent passer et nous filment avec leur téléphone portable !

SONY DSC

SONY DSC

photo 1 : la DCR (Détachement de la Circulation Routière)

photo 2 : les civiles

Arrivés en fin de matinée à la Porte d’Orléans, nous allons nous recueillir au pied de la statue du Général Leclerc et du monument en hommage à la 2ème DB. Les médias sont présents, les gens viennent parce qu’ils sont au courant de l’évènement mais surtout la curiosité est forte et les questions commencent à fuser. Certains pensent que nous sommes de vrais militaires, d’autres des acteurs ! Mais en fait nous sommes des passionnés, nous faisons cela pour le Devoir de Mémoire, pour ne pas oublier le sacrifice de nos aïeux, pour se souvenir tous ensemble et transmettre aux plus jeunes !

SONY DSC

La suite du programme ? Un défilé du convoi dans les rues de Paris ! Le soleil est avec nous, quelle chance ! Nous passons entre autres devant la Tour Eiffel, haut lieu du tourisme, c’est la ferveur et la liesse, nous avons pu ressentir ne serait-ce qu’un bref moment à une échelle beaucoup plus petite bien évidemment ce que cela a pu être de vivre la capitale libérée !

SONY DSC

Puis vient le moment du défilé à pied dans la Rue du Commerce dans le XVème arrondissement suivi par les véhicules. A coup de « et au Nom de Dieu Vive la Coloniale », de « Viva la Nueve » ou encore de la cadence de la marche « gauche, gauche, gauche, droite, gauche », nous avançons concentrés, au pas, le regard droit devant tous en rythme. Vivre cela est une expérience unique et incroyable, voilà ce qui se dira souvent parmi les participants.

SONY DSC

Les Marinettes

A la fin de l’après midi, nous nous divisons en trois groupes pour trois expositions statiques afin de permettre aux spectateurs d’approcher les véhicules et voir de plus près les uniformes : au Parc André Citroën, au Parc Georges Brassens et Passage Alexandre chez Doursoux.

SONY DSC

Les Rochambelles – Un article leur est dédié sur Folie Vintage, lisez-le ici

La soirée s’annonce festive : la mairie du XVème arrondissement a ouvert sa magnifique salle des fêtes, style Art Déco et parquet, pour un bal de la Libération. Au son des swing bands et guinguettes, les invités se sont mis sur leur 31 habillés comme à l’époque et enchaînent danse sur danse ! Nous sommes en 1944 il n’y a pas de doute ! Tout le monde a joué le jeu, c’est magique !

SONY DSC

Le RBFM (le Régiment Blindé des Fusiliers Marins)

Le lendemain, toujours sur invitation de la mairie du XVème arrondissement et toujours sous un beau soleil, nous restons toute la journée sur le parvis de la mairie : les véhicules sont installés, les gens peuvent venir, poser des questions, prendre des photos et attendre avec nous, le spectacle historique de la libération de la mairie du XVème. La mise en scène est impressionnante : des balles tirées à blanc, en fond la vie quotidienne à Paris et l’histoire de Jeanne et de son frère séparés mais bientôt réunis par la Libération… Pour terminer, il y a le moment solennel de la cérémonie officielle, avec dépôt de gerbes aux Monuments aux Morts au son de la Marseillaise et du Chant des Partisans. Moment émouvant cela va sans dire. En présence notamment du député, Monsieur Jean-François Lamour, du maire du XVème, Monsieur Philippe Goujon et de ses adjoints, une des adjointes au maire de la Mairie de Paris ainsi que les Anciens Combattants.

SONY DSC

Le soir, un autre défilé en véhicules nous attend : nous reprenons la route empruntée par le Capitaine Dronne de la Porte d’Italie à la Place d’Italie. Une fois de plus les gens ont répondu présents, c’est encore plus incroyable ! On se met à chanter et à tue-tête !

Nous sommes invités à un autre bal de la Libération, cette fois-ci à la demande de la mairie du XIIIème. Sur le parvis en extérieur, les gens enthousiastes chantent et dansent, il fait bon dehors, ce sont des moments exceptionnels que nous vivons, nous le savons et le retour à la réalité risque d’être quelque peu difficile.

SONY DSC

Le RADB (le Régiment d’Artillerie de Division Blindée)

Le lendemain, malgré le temps déplorable, un dernier convoi part en direction de la mairie du XIIIème pour une dernière cérémonie officielle.

Rendez-vous l’année prochaine ! Mais aussi dans cinq ans pour une autre date anniversaire !

Sandrine a participé à ces trois jours exceptionnels en tenue de Rochambelle et a souhaité nous en parler : « Fêter la Libération de Paris 70 ans après, permet de rendre hommage à ces hommes et femmes qui ont combattu ce jour là. Mettre la tenue d’une des unités nous a permis de remonter le temps et de retourner en août 44 pour libérer Paris. Voir Paris sous l’œil d’une Rochambelle et défiler dans ses rues  avec d’autres unités dont les Rochambelles restera un très grand souvenir rempli d’émotion. Merci à l’association Koufra et à Pauline Brunet des Filles de la DB pour nous avoir offert ce week end. »

Voici les unités représentées pendant ce week-end de commémoration :

–          La DCR (Détachement de la Circulation Routière)

–          Les Spahis

–          La RADB (Régiment d’Artillerie de la Division Blindée)

–          Le 501ème RCC (Régiment de Chars de Combat)

–          Le RMT (Régiment de Marche du Tchad surnommé la Nueve car majoritairement composé de républicains espagnols)

–          La 4th DI US (Division d’Infanterie américaine)

–          Le RBFM (Régiment Blindé des Fusiliers Marins)

–          Les Marinettes (Service Féminin de la Flotte rattaché au RBFM de la Division Leclerc)

–          Les Rochambelles (rattachée à la 2ème DB du Général Leclerc)

–          Les Résistants

*souvent abrégée 2ème DB

(Crédits photos Association V For Victory)

Hélène Masselin Dmytriak pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*