Home / Cinéma/TV / Mince alors, big is beautiful
120x160_mince_alors-600x816

Mince alors, big is beautiful

Sorti en mars 2012, le film de Charlotte De Turckheim a pu en séduire plus d’un, et surtout plus d’une. L’affiche, très rétro, nous montre 6 femmes au look de pin up, dont 5 sont rondes. Elle nous prouve, encore une fois, que les femmes rondes peuvent affirmer leur féminité en adoptant des tenues et accessoires très féminins et pas du tout vulgaires, principe totalement inhérent à une mode d’une autre époque… Ce troisième film de Charlotte De Turckheim, comédie déjantée tout en rondeur, souligne parfaitement les impératifs imposés aux femmes par une société bourrée de contradictions et qui montre du doigt le phénomène d’obésité en France. Un mélange d’humour, de cruauté et de tendresse…

Synopsis :

Nina est jeune, jolie et ronde. Malheureusement, son mari Gaspard n’aime que les femmes très minces… Surtout depuis qu’ils se sont installés à Paris pour monter leur ligne de maillot de bain ultra pointue. Pour tenter de le séduire à nouveau, Nina accepte à contrecœur le cadeau qu’il lui offre : une cure d’amaigrissement à Brides-les-Bains. Le dernier espoir des gros quand on a tout essayé.
Là-bas, elle va faire la connaissance de Sophie, une belle avocate marseillaise qui veut tout contrôler ; son corps, comme son cœur. Emilie, une mère de famille très enveloppée qui clame partout que « Big is beautiful » alors que sa vie amoureuse est à l’arrêt, et que son poids commence à la mettre en danger. La rencontre de ces trois personnalités va déclencher un raz-de-marée.

Bande annonce

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*