Home / Cinéma/TV / Hollywood sur Nil
samia3

Hollywood sur Nil

Hollywood sur Nil* ou le destin d’une pin-up venue d’Orient.

Samia Gamal. Son nom vous dit peut-être quelque chose ? Souvenez-vous, Ali Baba et les 40 voleurs, la jolie Morgiane dont Fernandel tombe éperdument amoureux. La danseuse au charme envoutant, c’était elle !

A l’époque inconnue en Europe, elle est une véritable star en Egypte, son pays d’origine, et dans tout le monde arabe. C’est alors l’âge d’or du cinéma musical égyptien et des pin-up du Moyen Orient. L’une d’elles, Samia Gamal, devient la plus célèbre ambassadrice de la beauté orientale, à tel point qu’elle est nommée « danseuse nationale d’Egypte » par le roi Farouk.

samia

Enfant, la jeune Zaynab se rêve danseuse en secret. Sa passion aura raison du poids des traditions. A 17 ans, elle rencontre Badia Masabni, prêtresse des nuits cairotes, qui lui propose d’intégrer son cabaret, elle saisit sa chance et devient alors « Samia Gamal ». C’est l’aube d’une carrière artistique et cinématographique qui l’emportera dans son tourbillon de strass et paillettes.

Dotée d’une beauté à la fois fascinante et mystérieuse, d’un sourire ravageur aux mimiques enfantines, et de courbes pulpeuses dont elle use avec grâce dans sa danse, elle devient rapidement la coqueluche des réalisateurs égyptiens et se retrouve en tête d’affiche de nombreuses comédies sur fond de danses et de chants, combinant toutes les formes d’expression propres au monde du cabaret. Ses personnages, très glamours, entretiennent le mythe de la pin-up.

samia2

Femme objet ou femme fatale, parfois même femme enfant, à la fois coquine et insaisissable, elle fera tourner la tête à plus d’un acteur, tout comme ses hanches, esquissant un huit, symbole de l’infini. L’originalité et la popularité de Samia Gamal tient dans ce subtil mélange entre charme énigmatique, danses traditionnelles et influences latines ou propres au ballet. Elle entretiendra une relation tumultueuse avec l’un des plus grands chanteurs « crooner » de l’époque, Farid el Atrache, puis s’établira aux États-Unis où elle poursuivra sa carrière dans le cinéma grâce à des rôles parfois dramatiques, tout en se produisant dans les plus grands cabarets entre New-York et Le Caire.

Samia Gamal, une pin-up orientale, devenue légende parmi les légendes, du delta du Nil à Hollywood.

samia1

*inspiré du titre d’un documentaire de Saïda Boukhemal : DVD « Regard sur le cinéma musical arabe »

Par Viny pour Folie Vintage

 

Be Sociable, Share!