Home / Burlesque/Cabaret / Lila Chupa Hoops, le hula-hoop sinon rien !
Lila Chupa Hoops

Lila Chupa Hoops, le hula-hoop sinon rien !

Lila Chupa-hoops, c’est la spécialiste du cercle ! Avec l’école HoopEra, elle s’investit dans le développement du hula-hoop, elle donne des cours, crée et organise des événements. Elle se produit également « en solo » dans son univers rétro, glamour et burlesque, ses shows burlesques restant indissociables de sa discipline préférée !
Lila Chupa-Hoops a vu le jour en 2011, quelques mois seulement après avoir découvert la hoop dance. Une révélation, puisque ce fut pour elle une nouvelle découverte de son corps et de son bien-être. Bien qu’attirée par le monde du spectacle, il n’y a pourtant rien qui la réjouisse plus que de partager cette passion avec les autres « hoopers », ses amis et le reste du monde. Savoureux mélange entre hoop dance, neo-burlesque et joie de vivre, son personnage évolue dans un univers fleuri, sucré et coquin. Lila nous livre ainsi un message : on peut faire du sport tout en étant glamour ! Alors si le cœur vous en dit, laissez tomber vos régimes et vos corsets douloureux et rejoignez Lila Chupa Hoops lors d’un de ses ateliers qu’elle organise tout au long de l’année.
Ses références : Neo Retro, Radio Modern, Burlesque Karavan, Beauties of Burlesque, le Lettingo cabaret, Garter&Garter, le Burlesque Klub, the Freakshow, etc.

L’association HoopEra

HoopEra a pour but de promouvoir et développer l’activité hula-hoop en France, et principalement à Paris et à Strasbourg. Né en 2011 suite à l’initiative d’Emilie Durand, HoopEra est la première entreprise parisienne consacrée à la hoop dance. Pionnière dans un milieu encore peu répandue en France, c’est avec passion que la compagnie désire transmettre son savoir et enseigner les techniques et secrets de la hoop dance au grand public. Dans le but de vous faire découvrir librement, gratuitement et sans contraintes le hula-hoop d’aujourd’hui, l’association organise des hoop jam dans les parcs et jardins parisiens ! Tous les cours collectifs, cours particuliers, performances, animations, évènements, galas sur http://www.hoopera.com

Bon à savoir…

http://www.folievintage.fr/img/handp.png L’association HoopEra fabrique ses propres hula-hoops pliables (on passe d’un diamètre de 95 cm à moins de 50 cm !). D’une qualité incomparable à ceux qui sont généralement commercialisés dans les magasins spécialisés, les hula-hoops d’HoopEra sont en vente sur la boutique en ligne.

http://www.folievintage.fr/img/handp.png Le 27 novembre 2012, Lila Chupa Hoops sera à la Beauties of Burlesque : Odyssée, une soirée Garter & Garter à l’Etage (Paris). On en parle sur Folie Vintage ici.

http://www.folievintage.fr/img/handp.png Lila Chupa Hoops vous propose prochainement une initiation au hula-hoop le 9 décembre 2012 de 18h à 19h30 : un atelier conçu pour réunir des débutants durant 1h30 dans un univers cabaret, swing et ultra glamour au studio le Regard du Cygne, 210 rue de Belleville 75020 Paris (15 €). http://www.leregarducygne.com

Liens

Facebook de Lila Chupa Hoops : http://www.facebook.com/LilaChupaHoops
Chaîne YouTube Lila Chupa Hoops : http://www.youtube.com/user/yattahe/videos
Association HoopEra : http://www.facebook.com/HoopEraDance
Site de l’association HoopEra : http://www.hoopera.com

Le hula-hoop

Le hula-hoop, « hoop » comme on le nomme aujourd’hui, ou cerceau (en français), est un accessoire utilisé pour la pratique de la danse (hoop dance) ou du fitness. Son mouvement rotatif est entretenu par celui de votre corps, les deux fonctionnant en osmose. Ainsi, vous dépensez de l’énergie et le hoop vous en renvoie. « Hooper » agit sur votre physique mais aussi, (et c’est pourquoi on en redemande encore), sur votre moral ! Non, le hoop ce n’est pas que « autour de la taille », chaque partie du corps est mise à contribution pour communiquer avec votre cerceau ! Et oui, tout le monde peut faire du hoop ! (source : HoopEra).

Un peu d’histoire…

Au 13ème siècle en Écosse, les adultes l’utilisaient pour du divertissement et même des cérémonies religieuses ! Les médecins préconisait son utilisation auprès de patients atteints de problèmes de dos ou des maladies cardiaques ! Au 19ème siècle, le terme « hula » a été ajouté au jouet, the « hoop » suite aux voyages des soldats sur les îles Hawaïennes. Il paraissait alors évident que les mouvements dans hanches occasionnés par le hula-hoop étaient très proches des danses locales !

Earlham College : 1900

Le hula-hoop était déjà utilisé en Grèce Antique au 5ème siècle, et malgré son existence ancienne, il est tombé aux oubliettes avant de refaire surface dans les années 50. C’est ainsi qu’aux États-Unis, le hula-hoop est devenu un divertissement populaire, surtout auprès des écoliers. C’est le fabricant de jouets et inventeur du frisbee, Wham-O, qui l’a lancé sur le marché en 1958. De la Californie, le cerceau anciennement fait en bambou ou en bois a rapidement traversé l’Atlantique avec une fabrication en marlex, un plastique mis au point dans les laboratoires de Phillips. Wham-O vend 100 millions de hula-hoops en deux ans sans arriver à satisfaire la demande. Le hula-hoop a été interdit au Japon, pour les déhanchements trop suggestifs qu’il entrainait et en URSS où il était présenté comme le paradigme du « néant de la culture américaine ».

En 1958, Georgia Gibbs chante « The Hula Hoop Song » dans The Ed Sullivan Show. L’âge d’or du hula-hoop se profile. La vague du hula-hoop déferle en France et donne naissance à une danse, illustrée entre autres par Adriano Celentano et Moustache, batteur de jazz et comédien. De son côté, Barclay sort un 45 tours des Platters avec une faute d’orthographe rapidement corrigée, « Hula Hop »…

Le hula-hoop par Wham-O

L’âge d’or du Hula-hoop, 1958

En 1994, le Hula-hoop est la « vedette » du film des frères Cohen, « Le Grand saut » (The Hudsucker proxy). Pour réussir un coup boursier, le Conseil d’administration d’une entreprise veut casser l’image de sa société. À cette fin, il nomme un (prétendu) idiot à sa présidence. On est en 1958 et l’idiot n’a qu’une idée en tête : lancer la fabrication d’un cerceau de plastique qui amusera les enfants (et qui sera le fameux hula-hoop). La tête pensante de la direction (Paul Newman) appuie le projet en Conseil d’administration, sûr que l’absurdité du concept dégradera un peu plus le cours des actions de la société. Malheureusement pour le plan des directeurs, l’entreprise rencontre finalement encore plus de succès qu’auparavant tant l’invention du nouveau président, le hula-hoop est un succès fulgurant.

Ces dernières années ont vécu une ré-émergence du hula-hoop, notamment avec la hoop dance, une discipline faisant surgir de nombreux événements et performances, loin de l’image du petit écolier d’antan… Chaque année, on célèbre la World Hoop Day, un événement pour les amoureux du hula-hoop du monde entier.
La durée la plus longue pour un seul cerceau est de 90 h, par Roxann Rose en juillet 1986.

Le Grand Saut, 1994

Crédit photos : Tracqui Gaëtan, Yaël-Paris.

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*