Home / Burlesque/Cabaret / Interview Loulou Champagne de Garter & Garter
Loulou Champagne-Lorea Marchand

Interview Loulou Champagne de Garter & Garter

Loulou Champagne est l’incarnation de l’effeuillage classique, héritage de l’âge d’or du burlesque. Formée à l’Ecole Supérieure de Burlesque de Gentry de Paris, elle puise son inspiration du traditionnel Bump’N’Grind. Loulou Champagne se produit régulièrement en solo à Paris (Théâtre Adyar, le Globo, la Bellevilloise, Cointreau Privé, Showcase Virgin), en province (Strasbourg, Montbéliard), à l’étranger (Belgique, Royaume-Uni, Pays-Bas). Elle a été élue « Meilleure Nouvelle Artiste » au Paris Burlesque Festival 2011 et est finaliste Burlesque Idol 2013.

GARTER & GARTER LOGO 1

Bonjour Loulou, peux-tu te présenter et présenter ton association Garter & Garter ?

Merci Folie Vintage pour ce petit entretien. Je suis Loulou Champagne, effeuilleuse burlesque, et fondatrice de Garter & Garter. Créée en 2011, son but principal est de faire connaître le burlesque dans son ensemble, grâce à des évènements, des collaborations culturelles et des ateliers.

Loulou Champagne-Lorea Marchand

Loulou Champagne by Lorea Marchand

Peux-tu nous parler de la soirée anniversaire de la Beauties ?

Beauties of Burlesque fête déjà ces 1 an avec une huitième édition de folie ! Un an de travail, un an de public à conquérir, un an de rencontres artistiques fortes. La Beauties, comme on l’appelle volontiers, a eu le plaisir d’accueillir des performeurs de la France entière et du monde entier et c’est une fierté de réunir d’aussi grands talents.

Lily Deslys-Vanessa Leonio

Lily Deslys by Vanessa Leonio

 

Beauties of Burlesque est la revue parisienne et française d’effeuillage classique, l’une des soirées les plus glamours de Paris… Pourquoi avoir choisi cette vision du burlesque, et non pas une vision plus « moderne » et néo-burlesque comme on dit ?

Je suis très admirative du néo burlesque, de la créativité, du brin de folie, des rires et de l’effroi, des univers dans lequel il nous transporte. Petite parenthèse : ce serait bien d’arrêter de différencier les deux styles de manière systématique. Dans certains cas, la frontière est assez fine. Le burlesque néo et le classique partagent les mêmes racines et les mêmes icônes. Le burlesque, c’est le burlesque. Point. Mais, ma passion première reste le burlesque plus classique, pour son esthétisme, sa subtilité poussée à l’extrême, pour l’incroyable voyage dans le temps. Paris est connu pour être sa scène à dominante néo. Je voulais donner un rendez-vous plus classique aux amateurs du burlesque, sans pour autant être sectaire.

Lada Redstar-Lorenzo Paxia

Lada Redstar by Lorenzo Paxia


Quelle est la marque de fabrique de la Beauties of Burlesque ?

La Beauties of Burlesque est vraiment caractérisée par deux éléments : d’une part, par l’aspect pluridisciplinaire. Cette soirée se veut être une vitrine du burlesque dans son ensemble. Tous les styles ont leur place dans cet écrin glamour et pailleté. Burlesque et disciplines dérivées (chant, hoop-tease) sont représentés. D’autre part, par son public. Je suis absolument folle du public de la Beauties. Eclectique, passionné, réactif, survolté….il connaît son affaire et ne reste jamais indifférent. On ressent une vraie osmose, presque une communion religieuse. Moi-même, je n’hésite jamais à les rejoindre, à m’asseoir avec eux sur le sol pour admirer les artistes. Du coup, à chaque soirée, je ne sais pas qui est le plus fantastique : les performeurs ou le public ?

Inga la Douce - Pascal Brizard

Inga la Douce by Pascal Brizard


Existe-t-il un rêve fou plein de paillettes que tu aimerais voir se concrétiser ?

Absolument ! Et je compte bien le réaliser pour le printemps 2014 ! Préparez-vous parce que ce sera encore plus fou, encore plus glamour, encore plus burlesque !

Comment faites-vous pour toujours nous proposer un line-up inédit et exceptionnel avec de très belles têtes d’affiche ?

Comment ne pas remercier tous ces incroyables artistes qui m’ont fait confiance, revue après revue ? J’ai la chance d’être contactée régulièrement par des artistes qui désirent participer à la Beauties et c’est un honneur de recevoir de tels messages. Les artistes sont contents de l’accueil que Paris leur réserve et il faut croire qu’ils se passent le mot. Je peux d’ores et déjà vous promettre encore plus de merveilles à la rentrée ! La diversité du line-up est fondamentale : il est lassant de toujours voir les mêmes têtes, de se cantonner à quelques-uns. J’essaye donc de toujours m’intéresser aux artistes confirmés comme aux nouveaux venus pour présenter une soirée où tous trouvent leur bonheur.

Elena Brocolitch-Chloé Bonnard

Elena Brocolitch by Chloé Bonnard


En parlant de têtes d’affiche, Lada Redstar sera la reine de la soirée d’anniversaire.  Notons que la belle a été récemment promue Best Debut au Burlesque Hall of Fame. Pouvez-vous nous parler un peu de cette artiste et de votre collaboration sur la Beauties ?

Franchement, ce n’est pas une « collaboration »… Il faut plutôt le voir comme un rêve de petite fille qui se réalise. Mon cœur s’est arrêté quand j’ai lu la réponse de Lada. Cette star du burlesque acceptait de venir danser pour l’anniversaire de la Beauties…oui, Lada Redstar, une artiste d’exception, un exemple à suivre, une icône ! L’inviter, c’était presque une démarche égoïste, mon petit plaisir personnel. Pour moi, Lada est la quintessence du burlesque : un charisme fou, une beauté aveuglante, une personnalité incroyable, une puissance scénique, des costumes somptueux ! Comment résister ?

Quels souvenirs et anecdotes retiens-tu de cette année burlesque ?

Cette année burlesque a été incroyable. Elle a eu son lot de stress et de soucis de dernière minute mais aussi des moments de pur bonheur ! Je resterai sur l’énergie folle déployée, les sourires et les rires du public, la bonne humeur et l’entraide dans les loges. Sans oublier mes bras droits (j’en ai 4) et les stage kittens (Augustin ThePerv si tu me lis). Deux moments inoubliables : la stupéfaction du public en découvrant Inga La Douce en Barbe-Bleue pour « Féerie ». Je crois que personne ne s’y attendait ! Nous étions tous médusés, entre fascination et terreur ! Un moment magique ! Sinon, l’ambiance « cour de récré » de « Wild » en loges : ces divas n’ont pas hésiter à subtiliser les cerceaux d’Anossens après le show pour faire un concours de hula-hoops !

Cerise Diva Champomy-Gerald Chabaud

Cerise Diva Champomy by Gerald Chabaud


Quels performers t’ont le plus touché lors de ces Beauties ?

Question difficile… Je les remercie tous pour leur présence ! Elena Brocolitch, Notre Mme Loyale, humoriste, certes mais tellement burlesque ! C’est un spectacle à elle seule ! Si vraiment il faut citer des noms, alors à la volée Brian Scott Bagley, Lily Deslys, Suri Sumatra, Lou Ontherocks, Guadalupe Bocanegra…mais aussi TOUTES les 1ères scènes ! Toutes celles dont nous avons accompagné les premiers pas burlesques et que nous sommes fiers de voir voler de leurs propres ailes !

Garter & Garter propose aussi des cours d’effeuillage burlesque. Quels conseils donnerais-tu aux filles et garçons qui souhaiteraient secrètement se lancer ?

Suis-je vraiment en mesure de donner des conseils ? Si le burlesque vous intéresse vraiment (oui, c’est une vraie question), informez-vous, lisez, allez voir des spectacles. Trouvez votre inspiration et mettez-vous au boulot ! Ne baissez pas les bras ; soyez tenaces…mais aussi patients ! Les garçons, où êtes-vous ? En tous les cas, n’hésitez pas à nous contacter ! Nous organisons des cours, sans oublier l’option « 1 ère scène » ! Nous serons toujours ravis de répondre à vos questions !

splendeurs

Beauties of Burlesque : Splendeurs, le 12 juin 2013


Penses-tu que le burlesque n’est qu’une mode passagère ou bien un réel art scénique qui a sa place dans nos théâtres et salles de spectacle ?

En ce moment, la vague burlesque déferle à nos risques et périls. Même si cette mode prend fin, il ne tombera jamais dans l’oubli. On ne peut pas balayer près de 200 ans d’histoire d’un revers de main. Comme le phénix, il renaîtra de ses cendres, sous une autre forme peut-être,(re)prenant sa place dans le milieu underground et canaille de ses débuts. Le burlesque, c’est du divertissement, un art populaire faisant vibrer la foule. Il est donc important d’offrir des conditions adéquates pour le sublimer : jeu de lumières, scène assez grande, confort des spectateurs.

Que penses-tu de la scène française du burlesque, de sa grande diversité ?

Je suis toujours frappée par la richesse de la scène burlesque française. Nous avons la chance d’avoir un large spectre, allant du plus classique au plus trash ! Je sais que cela confine à l’obsession mais je suis très très fière de voir que les revues sont organisées par des femmes. Le burlesque français est ultra féminin ! Nous avons une vraie French touch, une impulsion propre, une belle diversité esthétique et artistique.

Quels sont tes futurs projets burlesques ?

Beaucoup de voyages : la finale de Burlesque Idol à Londres, le festival burlesque de Berlin, deux représentations à San Francisco et une à Hawaii….Garter & Garter fera sa rentrée en septembre-octobre avec une nouvelle petite revue et des projets encore plus scintillants pour le reste de l’année.

www.garterandgarter.com
https://www.facebook.com/pages/Garter-Garter/473855962625448

Interview dirigée par Froufrou d’Absinthe pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!