Home / Auto/moto / Dita Von Teese : vintage addict
dita_4

Dita Von Teese : vintage addict

Dita, par Star Foreman

Dita, par Star Foreman

Nous connaissons tous Dita Von Teese pour ses numéros burlesques… Du burlesque, mais surtout du vintage ! Car Dita Von Teese voue un amour particulier, depuis l’adolescence, pour tout ce qui est vintage : objets, lingerie, vieilles voitures, chapeaux…

Dita Von Teese porte fidèlement son statut de «strip-teaseuse la plus célèbre de l’Amérique » et avec fierté. Mais pour les addicts du vintage, la superstar burlesque de 39 ans  n’est pas seulement une jolie dame qui enlève ses vêtements, mais la quintessence du glamour hollywoodien d’antan. Pionnière de la renaissance néo-burlesque dans les années 1990, elle intègre la nostalgie dans tous les aspects de sa vie. Elle s’habille des pieds à la tête en vintage, conduit des voitures anciennes et remplit sa maison avec des antiquités, avec principalement un mélange d’Art Déco et une pincée de style victorien.

Dita, par Douglas Friedman pour InStyle

Dita, par Douglas Friedman pour InStyle – Le Salon Von Teese est orné d’animaux empaillés: deux dômes d’oiseaux en forme de cœur, un singe, un paon, deux cygnes, et un tapis en peau d’ours…

Comme on pouvait s’y attendre, elle possède une importante collection de souvenirs de l’univers pin-up et burlesque. Parmi ses autres objets fétiches, elle tient particulièrement à un ensemble de thé victorien pour sa « tea-time ». En fait, elle a ses obsessions: elle passe du temps sur eBay et sur les marchés aux puces… Depuis des années, elle a amassé près de 50 « vases-tête » et une collection de figurines de ballerines et arlequins. Elle a aussi accumulé tant de chapeaux d’époque qu’ ils doivent avoir leur propre pièce…

La collection de chapeaux de Dita Von Teese est tellement grande qu'il faut une salle pleine à son domicile pour les exposer. Photo par Douglas Friedman.

La collection de chapeaux de Dita Von Teese est tellement grande qu’il faut une salle spéciale à son domicile pour les exposer. Photo par Douglas Friedman.

Elle a obtenu un corset que portait Betty Grable dans le film « The Farmer Takes a Wife » et un châle tricoté par Dorothy Lamour qu’elle conserve sous verre…
Des plumes aussi, rapportée d’un célèbre lieu en France, qui a fourni principalement Josephine Baker, Mistinguett, et toutes les danseuses de Paris depuis 300 ans.

Dita travaillait dans un magasin de lingerie lorsqu’elle avait 15 ans; c’est là qu’elle a découvert le burlesque. Une fascination pour la lingerie est née, pour son histoire de décennie en décennie. Quant aux bas, elle possède une sacrée collection fabriquée sur le même type de machines que celles qu’on utilisait dans les années 40. Qu’on ne lui parle ni de lycra ni de fausses coutures !

Dita Von Teese dans son jardin avec ses cygnes empaillés. Photo par Douglas Friedman.

Dita Von Teese dans son jardin avec ses cygnes empaillés. Photo par Douglas Friedman.

Côté burlesque, Dita conserve jalousement une photographie authentique de Gypsy Rose Lee par Alfred Eisenstaedt et un stock de magazines de lingerie de Lili St Cyr.
L’amour de Dita pour le vintage l’a inspirée à créer son parfum homonyme, lancé l’an dernier, ainsi que sa ligne de bas. Ses collections de lingerie et robes vendues en Australie seront bientôt commercialisées aux États-Unis et au Royaume-Uni. Sa collection de robes, Muse sera également disponible pour les grandes tailles :  elle souhaite habiller toutes les femmes sans exception.

Lingerie Lili St Cyr

Lingerie Lili St Cyr

Dita a eu sa première voiture ancienne à l’âge de 22 ans, une Chrysler New Yorker de 1939, qu’elle a revendu il y a 2 ans (on imagine la fourchette…) Elle avait aussi une Jaguar S-Type de 1965. Dita et les voitures classiques, c’est donc une grande histoire d’amour, elle les chouchoute, intérieur comme extérieur. Actuellement, elle conduit une superbe Cadillac Fleetwood de 1953, une Packard Convertible bordeaux de 1939 et une Ford Super Deluxe de 1946; les deux dernières étant peut être sur le point d’être vendues pour l’achat d’une Packard Convertible des années 40.
Et pour la touche finale, Dita Von Teese va sortir son troisième livre, un guide de beauté rétro qui se marie parfaitement avec sa ligne de cosmétiques.

Von Teese calls her 1953 Cadillac Fleetwood "Steel Xanax." Photo via Celebrity Car Blog.

Von Teese calls her 1953 Cadillac Fleetwood « Steel Xanax. » Photo via Celebrity Car Blog.

Article traduit partiellement depuis Collectors Weekly

Be Sociable, Share!

One comment

  1. Bonjour !

    Je parcours ce webzine avec délice ! Que d’infos et d’images intéressantes.
    En tout cas pour ce troisième livre de la déesse Dita Von Teese je veille au grain pour plus d’informations quant à la date de sortie !
    Au plaisir de lire des détails sur ce site pour cette lecture rétro !

    Rétrospectivement,

    Arlette V.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*