Home / Beauté / Veronika Lake Peek-a-boo
Veronica_Lake

Veronika Lake Peek-a-boo

Veronica Lake (née Constance Frances Marie Ockelman le 14 novembre 1919 à New York, et décédée le 7 juillet 1973 à Montréal) était connue pour sa coiffure très caractéristique ne dévoilant qu’un seul œil, ce qui en fit un mythe du cinéma.

Aux États-Unis, son look inspira de nombreuses femmes, look connu sous le nom de « Peek-a-boo » (en français, « jouer à coucou »). En 1941, Veronica Lake connaît le succès avec son rôle dans « I Wanted Wings ». Le magazine Life immortalise son apparition à la 49ème minute du film :
« [elle] entre dans le champ de la caméra en rejetant en arrière sa longue chevelure blonde, devant un public immédiatement ravi ».

L’article consacre ensuite deux pages à la coiffure si particulière de l’actrice, une mèche de cheveu retombant sur un œil. Sont détaillés le nombre de ses cheveux, leur diamètre, leur longueur au centimètre près ! Tous les instituts de beauté des États-Unis font la publicité de cette coiffure, très vite adoptée par nombre de femmes. Certains prétendent même qu’elle a contribué à « remonter le moral des Américains » inquiets du conflit mondial en Europe. Veronica Lake est désormais « the girl with the Peek-a-boo bang ».

Neuf mois plus tard, les États-Unis entrent en guerre. Le gouvernement encourage les femmes à venir en masse travailler dans les usines d’armement. Mais les ouvrières coiffées comme la star sont parfois victimes d’accidents, leurs cheveux se coinçant dans les machines. En 1943, la War Manpower Commission, agence gouvernementale, demande à Veronica Lake de changer de coiffure pour toute la durée du conflit. La star, « flattée d’être devenue si importante pour l’effort de guerre », se plie volontiers à cette exigence, et l’Office of War Information, chargé de la propagande, filme la scène et la diffuse largement.

L’actrice accepte d’autant plus facilement que cette coiffure, qu’elle ne porte que sur les tournages, est par ailleurs moquée par des humoristes célèbres. Ainsi, Ray Bolger, dans Le Cabaret des étoiles de Frank Borzage (1943), chante : « elle est coiffée comme Veronica Lake, si bien qu’elle est à moitié aveugle ». Le déclin de la star après-guerre n’est peut-être pas étranger à l’abandon du style peek-a-boo.

Et pour celles qui ont envie de s’essayer à cette magnifique coiffure, voici un tutoriel en deux parties :

Lien vers la 2e partie : http://youtu.be/_EFMaIwUiD4

 

Sources : La Cinémathèque

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*