Home / Années 50 / Vintage dolly : Abby Nouze
Abby Nouze Page

Vintage dolly : Abby Nouze

Bonjour Abby Nouze ! Peux-tu te présenter et nous dire d’où vient ta passion pour le vintage ?

Je suis née un 4 juin à Limoges. Depuis toute petite, j’ai une grande attirance pour les vieux objets, l’ancien, le passé, l’Histoire. Pour les sorties en famille, je demandais toujours d’aller visiter un château, ça me fascinait. Ensuite, j’ai découvert les brocantes ; j’adore chiner ou seulement regarder les vieux objets, pour le plaisir.
Je ne sais comment expliquer mon attirance pour l’ancien, cela vient sûrement de mes grand-parents qui chinent pas mal et qui ont une quantité considérable d’objets et meubles anciens chez eux.

Abbyint4

Photo : Daniel Carsenat

Tu es modèle photo pin-up et aujourd’hui on te compare beaucoup à Bettie Page. Peux-tu nous raconter comment t’es venue l’idée de poser ?

Concernant ma passion pour la belle époque des années 1950, des pin-ups et de tout ce qui gravite autour, elle est née il y a un peu plus de 3 ans. Une amie m’a fait découvrir l’univers, la musique, le style rockabilly et j’ai accroché tout de suite. J’écoute du métal à la base, ce qui est très différent, mais les sonorités de la musique rock’n’roll, rockabilly et les dérivés, plus contemporains tels que le psychobilly me plaisent énormément.
Par la suite, je me suis documentée et c’est là que je suis tombée amoureuse des années 1950 et que je me suis intéressée au style de vie, à la mode, à la musique de l’époque, etc. Je me souviens que j’écoutais Nina Hagen à cette période (rien à voir avec les années 1950) et j’étais tombée sur une photo bondage d’elle avec une frange bombée arrondie et j’ai voulu faire la même chose (je porte la frange depuis plus de 5 ans). Je n’ai même pas attendu de découvrir Bettie Page pour ça ! Mais Nina Hagen n’avait sûrement rien inventé, sa frange était bien inspirée de celle de Bettie et des pin ups des années 40/50 ! Tout est lié !

Abby Nouze

Photo : Sadisterik Kandi Photographe

Et puis un beau jour, je suis tombée sur Bettie Page et là, ce fut la révélation. J’ai été subjuguée par cette femme, avant-gardiste, si moderne et libérée pour son temps. Quand je vois certaines photos, je n’ai pas l’impression que nous étions dans la période d’après guerre. Et puis, je la trouve si différente des autres femmes de son époque, elle est inimitable, c’est une icône, « THE Queen of Pin Ups » comme on l’appelle et mon modèle. Elle était parfaite, elle respire la joie de vivre sur ses photos, même si sa vie n’a pas été bien rose. Elle ne se prenait pas pour une Diva, elle était elle-même, elle s’assumait. Et puis c’était une artiste ! Elle faisait elle-même certaines tenues qu’elle portait lors de ses shootings, je trouve ça génial et encore une fois tellement moderne ! Je regrette tellement qu’elle n’ait pas été connue pendant sa carrière mais seulement après, et qu’elle n’ait eu conscience de son succès que plus tard encore… Mais aujourd’hui, on lui rend bien et c’est plus que mérité !

Abbyint12

Photo : Daniel Carsenat

Ton look s’inspire essentiellement de la mode des années 50. Qu’est-ce qui te plaît le plus ?

Ce que j’aime dans cette époque, c’est l’élégance, le raffinement qui n’existent plus aujourd’hui. Les femmes étaient très féminines, c’était une époque pleine de charme. Je me retrouve en ça. Enfin je dis ça avec mon regard moderne et avec beaucoup de naïveté. Mais c’était le temps du progrès, du confort, de l’expansion de la société de consommation. Vivre ça, ça devait être génial ! Et puis j’aime le style années 1950, son graphisme, ses couleurs, un charme inimitable. C’est vraiment l’époque que je préfère, qui est passionnante à étudier. Et quand les gens, à notre époque, assistent à des événements tels que des défilés, shootings sur le thème des pin ups des années 1950 ou même des rassemblements, on voit que ça les intéresse, ça leur donne envie et puis ça donne du baume au cœur.  Car c’est un milieu coloré, festif, plein de joie de vivre, ça fait du bien au gens de remonter le temps à cette époque.

Abby Nouze Page

Photo : Sadisterik Kandi Photographe

En ce qui concerne mon parcours dans le milieu de la photo, j’ai commencé il y a seulement 4 mois. Un amie qui touche un peu à la photo m’a proposé de faire des photos pin ups. Puis, j’ai commencé à avoir des demandes. Je postais des photos sur Facebook pour des concours pour essayer de me faire connaitre. Et puis je suis tombée sur Tom Mac Gregor, toujours sur Facebook, qui m’a proposé de participer à son shooting « La fureur de vivre » du côté de Clermont-Ferrand.  J’ai fait des rencontres qui m’ont permis de faire d’autres shootings photos et ainsi de suite.
Aujourd’hui, je suis très heureuse d’avoir tenté ma chance en tant que modèle photo spécialisée dans le milieu rétro pin up années 1950, j’ai envie de continuer « l’héritage » que nous ont laissé les pin ups de la seconde guerre mondiale et d’après guerre pour donner aux gens de la joie de vivre, avec des photos dénudées certes mais pas vulgaires, enjouées, coquines mais rigolotes, sans trop se prendre au sérieux. Et puis ce n’est pas très original, mais j’avais envie de faire comme mon modèle, Bettie Page. C’est ma façon de lui rendre hommage. Et ça me permet également de prendre confiance en moi, d’assumer mes défauts, ma féminité, de m’assumer moi en tant que femme, de m’épanouir. C’est mon « hobby » et ça me fait beaucoup de bien !

Abby Nouze Juke Box

Photo : red PicsArt Noiziller

Merci à Abby Nouze pour avoir répondu à nos questions !
Retrouvez Abby Nouze sur Facebook : https://www.facebook.com/AbbyNouzePage

Néné Chérie pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!