Home / Années 20- / Les astuces beauté de Lady Flo
Lady Flo par 2Shadowland
Lady Flo par 2Shadowland

Les astuces beauté de Lady Flo

Lady Flo est fascinée par la culture rétro depuis son enfance. Diplômée d’un Master de recherche en Histoire de l’Art à la Sorbonne, elle s’est spécialisée dans l’étude de l’image et des mœurs de la femme du spectacle entre la fin du XIXe siècle et les années 1960. Aujourd’hui, elle est Directrice artistique de NEO RETRO AGENCY, la première agence franco-belge spécialiste du « Vintage Entertainment ». La musique, le spectacle, le cinéma, la mode sont autant de sources d’inspirations qui enrichissent sa passion au quotidien. Ses mots d’ordre : élégance et glamour !
Elle est belle, elle est talentueuse, c’est une bible du vintage à elle seule et une véritable source d’inspiration… Voici les astuces beauté de Lady Flo.

Lady Flo par Alexandre Meus

Ses coiffures

J’adore les coiffures inspirées des années 1900 aux années 1960. Chaque femme, selon son type de cheveux et ses goûts, peut s’inspirer des différents styles relatifs à cette ère pour trouver son style. Pour ma part, selon mes humeurs, ma tenue du jour ou du soir, et bien sûr, le temps que j’ai, j’aime jouer avec les coiffures d’époques.
Pour les années 1920, je vais utiliser une cire pour plaquer mes cheveux façon « petite tête » à la garçonne.
Pour les années 1930, je vais rester sur cette idée mais avec des petits chignons plaqués que l’on appelle « pains au raisin » grâce à de l’eau coiffantes et des pinces à chignon. Si j’ai plus de temps, je m’essaie aux crans à sec avec un fer chauffant ou sur cheveux gelés avec des pinces plates.
Pour les années 1940, je donne toujours du volume à l’avant et à l’arrière dans la nuque. Pour l’avant, je crêpe avec un petit peigne en poils de sanglier pour créer ma base puis travaille des boucles aux doigts; pour l’arrière, je fais un chignon simple ou plus élaboré avec une banane en mousse. Pensez que dans les années 1940, les femmes portaient des chapeaux qui laissaient libres ces deux parties: le haut du crâne devait donc être plat pour recevoir le chapeau et le reste travaillé pour l’enjoliver.
Pour les années 1950, je porte mes bigoudis mousse avec de la mousse coiffante 8 heures sur ma tête (la nuit en dormant ou le jour, cachés sous un joli foulard) pour obtenir un volume bouclés, ou une vague à la Veronica Lake. Le truc c’est de trouver le sens dans lequel placer les bigoudis pour avoir le bon cran et de trouver comment ensuite travailler les boucles à la brosse. En général, je spray ma brosse avec de la laque avant. Si j’ai moins de temps, j’aime les « Victory Rolls » sur base crêpée et les boucles au fer à l’arrière. Pour qu’elles tiennent, je les laisse refroidir en les enroulant avec de petites pinces. J’agrémente souvent la coiffure 1950 de fleurs en tissus assorties à ma toilette et que, pour certaines,  je crée moi-même.
Pour les années 1960, je crêpe crêpe crêpe avec de la laque en laissant l’arrière raide ou en le remontant façon chignon banane. Le système pratique est aussi d’utiliser une demi perruque!
Enfin, mon secret reste le chapeau. Je suis folle de chapeaux et décide souvent de ma coiffure en fonction de mon chapeau. Souvent c’est aussi plus pratique car si le chapeau est vraiment beau, un rien l’habille.

Lady Flo par Strobbe Sven

Son maquillage

Mon maquillage de jour se résume à une poudre libre claire, un blush rosé, un crayon à sourcil brun, un train d’eye-liner noir et du mascara. Le soir j’ajouterai un demi faux-cil en coin d’œil, une ombre à paupières brune avec une touche de blanc irisé au milieu de la paupière mobile et, bien sûr, ma mouche noire au coin de l’œil droit. Ma bouche est rouge mais un vrai rouge pur. Il est très difficile de trouver son rouge. Il doit faire ressortir la carnation de la peau. Si vous le trouvez, ne le lâchez pas!

Son maquillage de scène

Lorsque je joue un personnage inspiré par les années 1940-1950, mon maquillage de scène est le même que mon maquillage de soir mais avec quelques paillettes blanches à reflet violine sur les yeux et rouges sur la bouche qui attirent la lumière.
Lorsque je joue un personnage des Années Folles, je m’inspire du cinéma muet et de l’expressionnisme. Mon œil est charbonneux, très noir et jusqu’au sourcil avec un dégradé de l’intérieur à l’extérieur et ma bouche est dessinée en cœur avec un rouge plus sombre. Je fais en sorte que mon maquillage de scène soit cohérent avec mon personnage et j’appuie mon regard pour jouer. C’est très important.

Lady Flo par Aurélia Thévenin

Le corps

Ma maman est dermatologue et me conseille beaucoup, j’ai beaucoup de chance! Chaque matin, j’hydrate mon visage et le contour de mes yeux avant de me maquiller et n’utilise pas de fond de teint au quotidien. Si je dois sortir le soir, j’essaie de me démaquiller complètement et recommencer pour éviter d’avoir trop de couches. Le soir, je prends toujours le temps de bien me démaquiller avec un lait. Une fois par mois, je me fais un petit soin visage: exfoliant et masque nourrissant. Pour le corps, je m’hydrate plusieurs fois pas semaine. Et je mets souvent de la crème sur mes mains, j’ai toujours un tube dans mon sac. Je ne vais jamais chez l’esthéticienne, je fais tout moi-même!

Pour ma condition physique, j’essaie de faire du sport (exercices deux fois par semaine) et je prends des cours de danse une à deux fois par semaine. Mais surtout, je danse au moins chaque week-end sur nos fêtes et, sincèrement, c’est aussi du sport! J’essaie de faire attention à ce que je mange mais, de toute façon, je n’aime pas la junk-food alors ce n’est pas difficile. Mais je suis une très bonne vivante et adore aller au restaurant ainsi que cuisiner et parfois les dîners entre amis peuvent être un peu exagérés mais le tout est de savoir en profiter, prendre du plaisir et essayer de rééquilibrer la balance le lendemain. On n’a qu’une vie!

Lady Flo par Dean Wouters

Ses boutiques préférées

Je suis une inconditionnelle des boutiques vintage et j’ai mes adresses favorites. A Nice, je vais chez Caprice Vintage dans la vieille ville. A Bruxelles, chez Modes et chez Gabriele. A Paris, chez Casablanca, Mamie et Falbalas. A Amsterdam chez Laura Dols. J’aime aussi certaines marques « new vintage » comme Stop Starring Clothing. Vous pouvez les trouver chez Femini-Sens à Nice qui a d’ailleurs toujours une sélection magnifique de prêt-à-porter féminin. Mais aussi Vivien of Holloway pour ses sarongs, ses pantalons taille haute et ses petticoats. J’aime bien jeter un oeil au site « I love Vintage » qui propose une superbe sélection de créations actuelles esprit retro a des tarifs très abordables. Côté créateurs, je suis une inconditionnelle de Red Juliet, Nicolas Woit et Bow Belles.

Sa tenue préférée

Féminine, pratique, élégante et sexy. Avec accessoires assortis (gants, chapeau, sac, etc.)

Last but not least, le moral et la santé, çà joue sur la beauté d’une femme !

L’amour… La famille et les amis… La fête… Les bons dîners… Les fous rires… Prendre du temps pour soi, ne serait-ce qu’une heure par semaine.

En savoir plus à propos de Lady Flo et NEO RETRO AGENCY :

www.neoretroagency.com
https://www.facebook.com/NeoRetroOfficial

Lady Flo et Banbury Cross par 2Shadowland

Be Sociable, Share!