Home / Années 40 / Justine et les femmes de l’armée américaine
8

Justine et les femmes de l’armée américaine

Justine et les femmes de l’armée américaine – année 1944

Après la Normandie et Paris, nous partons cette fois dans le Pas de Calais, à la rencontre de Justine. La jolie brune est très active dans le milieu de la reconstitution. Pour Folie Vintage, elle nous explique tout: sa passion pour cette période de l’Histoire, les sorties avec son association, le site internet qu’elle a créé sur le rôle des femmes dans l’armée américaine ainsi que son impressionnante collection de tenues. Portrait détaillé d’une passionnée passionnante.

1
Tenue Flight Nurse (Army Nurse Corps) : Combinaison HBT premier modèle portée dès 1942 avec casque M-1

Justine, dis-nous depuis combien de temps tu t’intéresses à cette période de l’Histoire ?

Depuis toute petite, je suis intéressée par l’Histoire en général. J’ai toujours adoré lire des livres, voir des documentaires ! Je me suis plus précisément arrêtée sur la Seconde Guerre Mondiale lorsque des amis m’ont fait découvrir le milieu de la reconstitution historique il y a maintenant 6 ans. Au début, je faisais du civil, je me suis beaucoup renseignée sur la mode et les habitudes de vie de l’époque et pour tout te dire les uniformes ce n’était pas « mon truc ». J’ai donc fait du civil pendant 3 ans. Puis j’ai commencé à m’intéresser aux rôles des femmes dans l’armée américaine et leur intégration, aux uniformes et équipement perçus. Je ne me suis pourtant pas arrêtée à la Seconde Guerre Mondiale mais je collectionne aussi du Première Guerre et du Viêtnam : toujours du côté américain.

En parlant de tenues, tu as, paraît-il, une belle collection. Combien en possèdes-tu ?

Je possède une soixantaine de tenues américaines de la Seconde Guerre mondiale. Je collectionne depuis 3 ans. De l’Army en passant par la Navy ou l’USMC (US Marine Corps)… J’ai une petite préférence pour l’USAAF (qui signifie US Army Air Force, l’Armée de l’Air américaine).

2
Tenue Army Nurse Corps : Off-Duty Dress bleue portée au début de la guerre en 1942 plus précisément jusque 1943.

Et ces tenues, tu les portes pendant les sorties et les reconstitutions ? Car elles doivent être fragiles non ?

Oui je les porte toutes en reconstitution ! L’original reste solide, il est possible de trouver beaucoup de tenues dans de superbes états (tant qu’on ne se roule pas par terre avec non plus). Ce qu’il faut savoir aussi c’est que de l’original ne vaut pas toujours plus cher que de la copie ! Un petit conseil : être patiente et vigilante et opter pour de l’original (sachant que celà ne perdra jamais de valeur) plutôt que de se « jeter » sur la reproduction qui, de nos jours, est pour beaucoup de mauvaise de qualité.

Peux-tu nous expliquer pourquoi avoir choisi l’US (en reconstitution, on parle volontiers de l’US pour définir tout ce qui concerne l’américain) ?

Depuis 6 ans, je fais de la reconstitution avec le groupe D-Day Soldiers Memory basé sur Arras. Ce groupe a pour thème principal la Seconde Guerre Mondiale du côté US. J’ai donc, tout simplement, suivi le thème de mon groupe. J’ai également aimé la diversité et la beauté des uniformes américains. Je souhaite, d’ici quelques temps, faire de l’anglais et pourquoi pas du Français !

3
Tenue Army Nurse Corps : Off-duty dress OD portée dès 1943.

Que fais-tu quand tu es en reconstitution ?

Je fais une moyenne de 4 sorties avec mon association chaque année. Je suis la seule fille de mon groupe. Je me sens relativement seule lors des activités : par exemple, en tant que femme je ne peux pas faire de drill (marche au pas), ni participer aux séances photos. Il n’était donc pas facile de vivre ma passion à fond. Les femmes sont souvent mises de côté.  J’ai donc, l’année dernière, fait appel aux filles que je connaissais : un rassemblement de passionnées en tenue M-43 (modèle spécifique de tenue) sur le thème des WACs (Women Army Corps) en Europe fin 1944 à BASTOGNE (commune belge tristement connue pour avoir subie la Bataille des Ardennes).

J’avais prévu une séance photos avec un photographe professionnel, des séances de drill et un défilé le dimanche dans la rue principale. Dix passionnées, venues d’Angleterre, de Hollande, de Pologne,de France et de Belgique, ont répondu à l’appel ! Nous avons passé un agréable moment ensemble dans la détente et la bonne humeur. Nous étions toutes ravies de pouvoir partager notre passion !

Les filles étaient très fières puisque le dimanche nous avons ouvert, à la demande d’Hélène Patton (petite-fille du célèbre Général Patton), le défilé en drill. Cela a été très apprécié du public. Les filles n’attendaient que le prochain rendez-vous. Suite à cette sortie, j’ai créé la page facebook « American Women in uniform – WWII » pour partager nos photos et nos prochains rassemblements. Elle m’a également servi à publier beaucoup de photos d’époque des femmes engagées dans l’armée américaine pendant la Seconde Guerre mondiale.

Nous nous sommes revues en août dernier à Ursel en Belgique lors du fameux rassemblement des WINGS AND WHEELS. Cette fois-ci le thème était les infirmières américaines (Army Nurse Corps) pendant l’année 1944 en Europe : la tenue d’hôpital était de rigueur. Les activités prévues étaient : entraînement au drill, séance photos, chant officiel de l’Army Nurse Corps. J’ai accueilli 3 nouvelles passionnées venues de Belgique.

7

Le prochain rendez-vous se fera à Bastogne au mois de décembre. Je réfléchis encore au thème ! Il est possible de s’inscrire sur le site www.dutyforvictory.com. Ces rendez-vous ont été pour moi une réussite. Les filles ont été mises à l’honneur et ont pu participer à diverses activités. Encore de nombreuses sorties nous attendent ! On est devenues toutes très complices avec les filles d’ailleurs. On reste sans cesse en contact, on s’aide dans la recherche de nos tenues, on s’envoie des petits cadeaux ! J’ai reçu hier des petits rouleaux à cheveux, et j’ai envoyé une écharpe à une fille par exemple ! Je trouve ça vraiment génial dans un milieu où il y a beaucoup d’envieux !

Tu mentionnes ton site internet : tu nous en dis un peu plus ? 

J’ai reçu, sur ma page Facebook et par message privé, beaucoup de questions concernant par exemple le montage des tenues ou l’identification d’uniformes. J’ai remarqué, l’ayant vécu moi-même au début, qu’il n’y avait pas beaucoup de documentation à notre portée. De nombreuses idées reçues poussent les femmes à commettre des erreurs sur leurs tenues par manque d’information. A part un ou deux livres en anglais, un site en anglais et des informations disséminées à droite à gauche sur le net, nous n’avions pas de documentation en français et j’ai eu l’idée de tout regrouper sur un même site. J’ai donc commencé à partir d’une page toute blanche ! J’ai travaillé dur pendant 4 mois à grâce à des dizaines de livres, des documents et des archives d’époque, des témoignages etc pour écrire et monter ce site. J’ai tout fait de A à Z : textes, montages photos, design, plan du site…

Sur « Duty For Victory », j’y détaille l’histoire de chaque branche d’armée, des informations chiffrées, le recrutement et l’entraînement, l’uniformologie et puis leurs missions pour certaines à l’étranger : Army Nurse Corps, WAAC puis WAC, Flight nurse, Navy Nurse, USMC Women’s Reserve, American Red Cross (tous ces termes vous sont expliqués sur le site de Justine).

Pendant le travail de recherches, ce qui m’a surtout interpellé, ce fut la difficulté pour ces femmes de s’intégrer (notamment chez les Marines – USMC), de revendiquer les mêmes droits que les hommes (les infirmières n’ont eu le droit qu’aux grades et à la même paye le 22 décembre 1942 sachant que le corps existaient depuis 1901).

5
Tenue American Red Cross Welfare Service modèle hiver.

J’ai attaché une grande importance à la rubrique « Reconstitution ». Sur cette partie, je donne beaucoup de conseils afin d’éviter les fautes récurrentes entre autres sur la manière de se coiffer et de se maquiller réglementairement. J’en ai profité pour y convertir les tailles américaines période Seconde Guerre et puis pour guider les filles sur des sujets de base : faire la différence entre un uniforme d’officier et de femmes de troupes, les grades, lire une étiquette…

Sur le site, vous y trouverez une partie « Dossier » : j’ai souhaité élargir les informations sur le site en ciblant quelques thèmes comme les correspondantes de guerre ou même les WAC parachute rigger. Je voulais aborder quelques sujets qui me tenaient à coeur comme les infirmières de l’armée et de la marine américaines faites prisonnières dans le Pacifique ou l’intégration des femmes de couleur dans l’Armée. Voilà deux mois que le site est publié : je suis heureuse de contaster qu’il plaît et intéresse. 1 500 visiteurs uniques principalement de France, des USA et de Belgique avec une moyenne de 50 visites par jour. J’ai volontairement publié le site en laissant des pages indisponibles : cela me permettra de faire des mises à jour et des nouveautés !

Les uniformes et matériel en photos sur le site viennent de ma collection : j’ai pris le temps de monter les mannequins un par un pour faire les photos !

Et sinon dans ta vie de tous les jours, tu vis à « l’heure 1940 » si l’on peut dire ou fais-tu la part des choses ?

Non je ne vis pas du tout de façon rétro ! Je fais vraiment la part des choses. Je travaille en banque et je suis à la mode actuelle ! J’ai d’autres passions à côté comme le sport, la danse qui me prennent beaucoup de temps et qui sont bien loin des années 40. Sincèrement, une fois rentrée de reconstitution, la vie en mode Seconde Guerre mondiale s’arrête jusqu’ à la prochaine sortie !

4
Tenue M43 de terrain WAC (Women’s Army Corps) (ici Capitaine) portée en Europe.

 

Une petite question beauté, que retrouve t-on dans le vanity case d’une fille qui fait de la reconstitution ?

Il y a quelques accessoires incontournables et bien pratiques comme le boudin et le filet à cheveux, le rouge à lèvres bien vif. Il ne faut pas hésiter à avoir quelques fards à paupières nude. Le maquillage doit vraiment être naturel (le rouge à lèvre rouge vif était considéré comme naturel à l’époque !).

Quels conseils donnerais-tu à une fille qui veut débuter dans la reconstitution ?

Je donnerais plusieurs conseils à une jeune femme qui souhaite commencer la reconstitution. Je pense qu’il est plus judicieux de choisir pour une première tenue un uniforme pratique et fortement porté pendant la Seconde Guerre mondiale en Europe : la tenue de travail HBT (Herringbone Twill Dress, qui tient son nom du type de tissage de son tissu en arêtes de poisson) deux pièces. Il est facile d’y ajouter une M-41 modèle homme ou un blouson de tankiste pour avoir bien chaud et être toujours dans le thème !

6En Belgique avec les filles lors de reconstitutions

Il y a aussi quelques règles basiques à suivre : les cheveux ne doivent jamais toucher le col de l’uniforme et la veste HBT toujours rentrée dans le pantalon, par exemple ! Regarder beaucoup de photos d’époque et ne pas se laisser influencer par ses propres idées reçues mais se renseigner un petit peu sur le sujet ! (Les infirmières n’ont pas porté de casques à croix rouges par exemple !) Il faut être aussi vigilante aux petits détails anachroniques comme les piercing, les boucles d’oreille et les lunettes qui ne sont pas d’époque !

8

Un grand merci à Justine pour nous avoir consacré du temps et pour ses précieuses informations. Vous pouvez retrouver toutes les informations sur :

–    sa page facebook : www.facebook.com/AmericanWomenInUniform
–    son site Internet : www.dutyforvictory.com

Par Hélène Masselin-Dmytriak pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*