Home / Années 30 / A la rencontre des Satin Doll Sisters, quartet rétro
1

A la rencontre des Satin Doll Sisters, quartet rétro

A l’occasion de la sortie de leur premier clip, « Chattanooga Choo Choo », reprenant un standard de Glenn Miller, Folie Vintage a pu s’entretenir avec Satin Doll, une des « Doll » qui est à l’origine du quartet rétro : les Satin Doll Sisters. 
Ces chanteuses glamour et élégantes revisitent pour notre plus grand bonheur des morceaux des années 1930 à 1960.
1
 
Avant de parler de votre clip, Satin Doll, en quelques mots, pouvez-vous nous dire comment vous en êtes arrivée à former un quartet comme le vôtre ? En découvrant vos portraits sur votre site internet, on se rend compte que vous avez toutes un style propre à vous et finalement complémentaire…

J’ai décidé de monter ce groupe début 2014, avec l’idée de reprendre mon ancien métier de chanteuse dans un style que j’affectionne à savoir les harmonies vocales très prisées dans les années 40/50.
J’ai commencé par monter un trio dans un premier temps en recrutant mon amie d’enfance, Cherry Dolly puis Missy Dolly sur audition. L’idée d’un quartet est venue un peu plus tard avec celle de se démarquer un peu mais aussi d’enrichir encore les harmonies, chanter en quartet est une vraie difficulté supplémentaire et nous aimons les challenges. Nous sommes toutes intermittentes ou en passe de le devenir et vivons de notre métier de chanteuse, Cherry et moi même ne vivons que de cette formation alors que Missy et Sweety évoluent aussi dans d’autres formations avec d’autres influences. Nous avons toutes un univers différent et c’est exactement ce que je recherchais, la différence est notre vraie force, elle enrichit beaucoup notre groupe, malgré tout, nous travaillons nos voix de façon à coller au mieux aux sonorités des voix de l’époque, chacune s’étant au préalable imprégnée des musiques de cette époque afin d’en saisir l’essence et de développer son oreille à ce style, pour celles, qui comme moi, n’avaient pas déjà une oreille avertie dans le domaine.
Au final, le résultat nous convient et nous peaufinons sans cesse.
Nous travaillons aussi les mimiques du visage, les expressions, la gestuelle en accentuant davantage le côté glamour et très « pin-up » (mutin) approprié à cette époque. Nous exagérons un peu mais la scène implique souvent cela. 
2
 
Vous venez de nous parler de vos voix, de votre gestuelle, et qu’en est-il de vos looks ? Expliquez-nous un peu comment vous vous inspirez pour créer vos tenues…

Cela, c’est moi qui m’en occupe, passionnée de ces époques (de l’avant guerre à l’après guerre), je faisais au préalable depuis 6 ans du relooking vintage sur ma région et possède une grande culture de la mode de cette époque, je m’occupe donc de trouver et assembler les pièces nécessaires pour nos tenues, nos coiffures et notre make-up. Mais avec le temps, chacune a aussi développé ses connaissances du milieu et toutes savent maintenant se coiffer, se maquiller seule et proposent aussi des tenues. 
Cherry Dolly, artiste de ses mains, confectionne et customise toutes nos chaussures et bibis, fleurs de cheveux, etc. Sweety Dolly, elle, est très douée en couture, et nous confectionne nos calots, cravates d’uniforme, s’occupe de nos retouches et crée même certaines pièces. Nous tâchons de coller vraiment à l’époque par nos looks mais nous personnalisons tout nous mêmes. C’est vraiment un groupe « home made » (NDLR : fait maison)
3
 
Finalement vous ne faites pas que les années 50 même si c’est votre période de prédilection ?

Nous revisitons en fait les années 30 à 60 dans notre répertoire avec juste une majorité de chansons années 50 car j’affectionne vraiment l’énergie qui passait dans ces chansons ou même dans les films de cette décennie. 
4
 
On a tendance à cultiver une certaine nostalgie du passé et vous, diriez-vous que c’était mieux avant ?

Avant quand? Dans les années 40?
Je pourrais répondre que OUI mais il ne faut pas oublier que le monde était en guerre (aussi) à cette époque, une guerre moins sournoise que celle d’aujourd’hui certes, mais si je disais cela, certaines personnes l’ayant vécu me rappelleraient à mon bon souvenir à quel point cette époque a été difficile. Néanmoins, cette époque a marqué un tournant pour les femmes qui furent en France remerciées pour la première fois par le Général De Gaulle pour leur participation à l’effort de guerre, pour avoir tenu les entreprises pendant que leurs maris et enfants étaient au front, pour avoir aussi été résistantes. D’un point de vue purement esthétique, les femmes étaient très glamour et élégantes, toujours apprêtées, c’est que nous aimons dans cette époque. Tout était plus « vrai » aussi. 
D’un point de vue musical, selon moi, c’était clairement mieux : le swing, le lindy hop, des musiques entraînantes, qui véhiculaient joie et espoir…C’est aussi l’époque des grands Big Bands, mais évidemment, je ne suis pas très objective :)
Les années 50/60 par contre, OUI, selon moi c’était clairement mieux, car nous étions en pleine reconstruction, l’espoir était dans l’air du temps, la couleur faisait son apparition tant dans les écrans que dans les tenues, sue les véhicules etc… Les gens ayant vu la mort de près étaient simplement heureux de vivre, les Etats-Unis avaient sauvé le monde(;)… le rêve américain à son apogée, les femmes apprêtées qui commençaient à s’assumer, c’est la naissance des Pin-up, la musique joyeuse à souhait…Bref, clairement mieux selon moi..
5
 
Parlons de votre clip à présent : c’est le premier que vous réalisez sur une chanson bien connue du répertoire de Glenn Miller, chanson qui d’ailleurs vient de fêter ses 75 ans. Pourquoi avoir choisi cette chanson pour un premier clip ?

Là encore c’est moi qui ait choisi le titre dont on allait extraire un clip. 
Pour plusieurs raisons. Tout d’abord, sur cette chanson, notre arrangeur vocal, Diego Dangiolella (qui nous a aidé sur certains morceaux), a réécrit toutes les voix afin de transformer cette chanson, initialement version interprétée par le trio des Andrews Sisters , en chanson adaptée pour un quartet, les harmonies y sont riches.
Ensuite, je voulais tourner un clip qui transporte vraiment dans les années 40 et pour cela la Cité du train de Mulhouse s’y prêtait parfaitement. Enfin, je savais que 2016 était une année symbolique pour cette célèbre chanson, anthologie des années 40 et nous sommes heureuses de rendre en quelque sorte hommage à Glenn Miller 75 ans plus tard. Il aurait été formidable de pouvoir sortir le clip en mai de cette année pour cet anniversaire mais la post production fut longue et nous avons réalisés seules l’intégralité du clip …. Bref, pour tout cela réuni, nous avons choisi ce titre issu de notre 1er album « Sweet Oldies Memories » sorti en décembre dernier.
6
 
Préparez vous déjà un autre clip ?

Disons que nous avons quelques idées et une déjà très claire en tête mais puisque nous faisons tout toutes seules, du scénario au tournage, jusqu’à la réalisation, le montage et la post-prod, notre premier clip a pris 6 mois. Nous allons donc faire une petite pause, espérer que ce premier clip fasse des centaines de milliers de vues et le tour du monde 😉 et nous recommencerons d’ici l’été 2017.
En attendant nous préparons notre deuxième album, un album de chants de Noël A Capella ainsi qu’un calendrier pin-up de nous quatre au profit de la cause animale pour une sortie prévue pour décembre prochain.
Nous organisons de même un petit festival vintage le 3 septembre à Montagnole (73) avec plein d’artistes rétro afin de pouvoir financer notre nouveau véhicule puisque nous allons maintenant tourner avec un orchestre live !

7
Que de projets ! D’ailleurs sur votre agenda bien rempli, on voit que vous êtes surtout concentrées sur une même partie de la France, peut-on espérer vous voir dans d’autres coins de France ?

En réalité nous chantons déjà sur toute la France et nous avons aussi chanté en Italie, en Belgique, en Suisse et nous attendons des dates sur l’Allemagne. Il nous reste plus que le sud-ouest à conquérir , ce n’est pas qu’on ne le veuille pas, nous allons là où l’on nous appelle mais c’est juste que l’occasion ne s’est pas encore présentée :) En 2017, pourquoi pas ? 
 
Une dernière question : que pensez-vous apporter à votre public dans vos représentations ?

Nous espérons lui apporter une note de glamour et une pincée de rêves… Lui permettre de s’évader par nos chansons empruntes de légèreté, de douceur et de joie.
8
Les filles commencent à se faire connaître outre-atlantique, du côté de… Chattanooga : affaire à suivre ! 
 
Merci à Satin Doll pour cet entretien
Retrouvez toutes les informations sur l’actualité et les prestations des Satin Doll Sisters sur leur site internet : http://www.satindollsisters.fr mais également sur leur page Facebook : https://www.facebook.com/satindollsisters
 
Et voici surtout le lien de leur clip rétro à souhait : « Chattanooga Choo Choo », régalez vous c’est : ici
(Crédit photos : Satin Doll Sisters)
Hélène Masselin-Dmytriak pour Folie Vintage
Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*