Home / Années 40 / 8 May 1945, souvenir du VE Day
41245911

8 May 1945, souvenir du VE Day

Il y a exactement 68 ans, à l’heure où je m’apprête à téléphoner à une amie pour aller au cinéma voir « L’écume des jours », ma grand-mère aussi profitait de ce jour pour voir une amie et fêter dignement la libération. Du haut de ses 8 ans, elle dégustait pour la première fois un gâteau fait avec du vrai chocolat et de la margarine qu’un américain lui avait donné quelques jours avant.
« Malgré la taille du gâteau, ma mère l’avait coupé en 16 petits morceaux pour le partager avec toute la famille afin que chacun puisse goûter au gâteau de la liberté. Je voulais aussi en garder un bout pour mon oncle qui était encore prisonnier en Allemagne, mais j’ai fini par le manger. De toute façon, il est revenu dans les derniers, huit mois après tout le monde. »

Mon grand-père quant à lui, avait 13 ans et avec des amis, il avait repéré un tank allemand abandonné dans lequel ils jouaient. Quelques jours plus tard, son vélo creva et il monta dans une jeep conduit par un afro-américain.
« Je n’avais jamais vu d’Africains avant et il avait un grand couteau. Je n’étais pas très fier à côté de lui, j’avais peur qu’il me fasse du mal. En y réfléchissant c’est complètement absurde , puis il m’a bien aidé, je ne savais plus dire merci en anglais, alors je lui ai dit en français. Je pense qu’il a compris parce qu’il m’a rendu un grand sourire ».

À la libération, comme tous les moyens de communication avaient été coupé, les gens écrivaient des messages sur les tanks en espérant qu’ils passeraient dans les villages de leur entourage. Comme sur cette photo où on peut lire « Alles goed » qui signifie « tout va bien » en néerlandais.

Novembre 1944 à Breda

Loin des clichés de la foule en liesse, et des jeunes filles qui embrassent des américains sur leurs chars, j’ai préféré vous montrer ceux dont je vois rarement des photos dans les manuels d’histoire. Certes les américains ont accéléré la libération, mais sans l’aide de nombreux autres pays et de nombreux protagonistes, celle-ci n’aurait probablement jamais eu lieu.

Et je commence aussi à avoir une overdose des documentaires qui cantonne le rôle des femmes à celui d’infirmière ou d’ouvrières dans les usines.

Avenger Field à Sweetwater au Texas, WASP training base.
Ces filles étaient des pilotes qui emmenaient les avions depuis les usines jusqu’aux bases de l’Air Corps, y compris en Europe, afin de réserver les pilotes hommes pour le combat.
Ann Armstrong McClellan, Juillet 1943

 

Débarquement de Normandie.
Spielberg aurait-il oublié de parler de ces femmes qui ont débarqué avec les autres soldats? Personnellement je ne me souviens pas en avoir vu une dans le film !

5 Canadiennes, à Banville en Normandie, Le 30 Juillet 1944

Anglaises s’entrainant à utiliser leurs nouveaux équipements

Soviétiques

Soviétique

Brésiliennes qui partirent sur le front italien en tant qu’hospitalière

 

Combattantes italiennes

Combattante italienne

Polonaises en 1944

Résistante polonaise

Yougoslave

Opératrices téléphoniques en France

Partisanes Croates

Angleterre 1941

Combattants Afro-Américain

Combattants des colonies françaises remerciés par De Gaulle

Femme aiguilleur de train

Certaines femmes étaient payées par l’armée pour censurer les courriers envoyés aux familles.

Mais revenons un peu à la libération de la France maintenant :

Ambulancières Rochambeaux 2ème DB . ( française)

Septembre 1944, ambulancières de la 2eme DB

Madame Briant, boulangère du Quartier latin tiendra le Fortin de la Huchette en Août 1944 pour la libération de Paris

Résistante Française – Paris

Résistante Française – Paris

Résistantes Bretonnes

Enfin, rappelons que le 8 Mai, toute l’Europe n’était pas libérée, certains Français faisaient encore les marches de la mort quant d’autres survivants des camps de concentration se remettaient doucement.

Jeune rescapée des camps de la mort

Buchenwald – Mai 1945

Voilà, j’espère qu’on parlera de plus en plus de l’histoire de ces gens plutôt que des libérateurs américains même s’ils sont quand même venus avec du chocolat pour se faire pardonner d’avoir volé la vedette aux autres. Mais Happy Ve Day quand même !

Sources : Pinterest  Shorypy.com – Mapage.noos.fr – Atlantikwall

NB: je suis consciente d’avoir oublié de nombreux autres combattants de la libération, notamment ceux des anciennes colonies françaises. Mais j’ai trouvé très peu de photos. Si vous en avez, je serai ravie de les voir. Merci de m’avoir lue !

Elynor pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!