Home / Années 30 / Roubaix : un plongeon dans les années 30
2

Roubaix : un plongeon dans les années 30

Un plongeon dans les années 30 à la Piscine de Roubaix

 

Roubaix, ville du Nord aux portes de Lille, connut l’essor lors de la Révolution industrielle du XIXème siècle grâce à l’industrie du textile, et dont elle fut la capitale mondiale au début du XXème siècle. La ville est aussi connue pour son patrimoine architectural et entre autres pour sa Piscine. Piscine avec un P majuscule : ce n’est pas n’importe quelle piscine !

Dans les années 20, le maire de l’époque, Jean-Baptiste Lebas, commande à l’architecte lillois, Albert Baert, une piscine au style Art Déco. Il faut qu’elle soit la plus belle de France. Les travaux durent à peu près dix ans. La Piscine ouvre ses portes en 1932. Elle vit pendant 50 ans mais pour des raisons de sécurité elle ferme ses portes en 1985. Dans les années 90, l’idée est de réhabiliter les lieux pour en faire un musée. L’ouverture du musée d’Art et d’Industrie André Diligent surnommé « la Piscine » a lieu en 2001. Depuis le succès est au rendez-vous : en 2011 plus de 200000 visiteurs ont franchi les portes du musée !

7

Copyright Hélène Masselin-Dmytriak

 

Tout d’abord, une salle à l’entrée accueille les expositions temporaires. Puis comme si vous veniez faire des longueurs vous entrez à proprement parler dans la piscine : subsistent beaucoup d’éléments comme les cabines de douche transformées en vitrines où sont exposées sculptures et créations de bijoux, de textiles, de grands créateurs, qui ont traversé les décennies et ce, sur le rez-de-chaussée et le premier étage.

Le bassin d’eau où de tout son long se dressent statues et sculptures, on y a une vue d’ensemble depuis le premier étage : l’ensemble est admiratif. Le portique en grès émaillé polychrome conçu par Sandier pour l’Exposition Universelle de Gand en 1913 se tient à l’autre bout du bassin et se dresse, majestueux.

A chaque extrémité là-haut, les grandes verrières de part et d’autres représentent le soleil levant et le soleil couchant. Elles distillent une lumière tamisée et rendent le lieu paisible de temps en temps interrompu par une bande sonore de quelques secondes diffusant des cris d’enfants qui s’amusent à la piscine.  A l’étage une tissuthèque, diverses œuvres qui évoquent la ville de Roubaix et ses grands noms d’hommes politiques et de riches industriels qui ont su faire vivre des générations de famille.

1

Copyright Hélène Masselin-Dmytriak

 

Autour de la piscine de grandes salles regroupant peintures et sculptures d’artistes du Nord, français et étrangers du XIXème et du XXème siècle. Au gré de la balade, on tombe aussi sur une salle de bains avec une baignoire et une autre avec une baignoire incrustée dans le sol. Le temps est complètement suspendu !

Une fois la promenade terminée, rien ne sert de quitter les lieux sans avoir fait un arrêt au restaurant Meert qui a investi les lieux au sein du musée et dont la renommée n’est plus à vanter : ses gaufres étaient adorées du Général de Gaulle ! Si le temps le permet allez dans le jardin, et n’oubliez pas la boutique du musée par la même occasion.

Galerie

Le musée est ouvert du mardi au jeudi de 11h à 18h, le vendredi de 11h à 20h et le week-end de 13h à 18h.
Pour toutes les informations concernant les tarifs et les expositions :
http://www.roubaix-lapiscine.com
Les expositions temporaires actuelles jusqu’au 15 septembre  : Elisabeth de Senneville, les Jean Roulland de la Piscine et Anna Quinquaud.

Un grand merci à Marion Leclercq et l’équipe du musée pour leur accueil et leur disponibilité.

Hélène Masselin-Dmytriak pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!