Home / Années 30 / Jean Harlow, la sulfureuse
Jean-Harlow4

Jean Harlow, la sulfureuse

Une star blonde platine a marqué Hollywood bien avant Marilyn Monroe, c’était Jean Harlow…
Star des années 30, au physique de « bombshell », Jean mourut très jeune au sommet de sa gloire, à l’âge de 26 ans. Désormais au panthéon des stars de légende, elle ne tourna pas moins de 36 films en 10 ans (Hell’s Angels, l’Ennemi Public, Iron Man…)

Jean-Harlow Elle défraya la chronique en épousant Paul Bern de vingt ans son aîné au physique peu avantageux, elle qui affolait les hommes avec ses décolletés profonds. Paul Bern se suicida quelques mois après leur mariage, laissant planer un certain mystère pendant quelques temps avant que l’histoire ne soit révélée. En effet, Paul Bern était impuissant et pensait qu’en épousant Jean, sex symbol, elle ferait de lui un homme. Seulement, Jean se moqua gentiment de lui et il se mit à la frapper, notamment dans les reins, ce qui sera à l’origine d’une maladie qui emportera la jeune femme quelques années plus tard…

Jean-Harlow2

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ses cheveux blond platine étaient absolument naturels. Elle sera la première actrice blonde à jouer les femmes fatales, les rôles de ce type revenant d’habitude aux brunes. C’est à partir de là que serait né le mythe de la blonde fatale et sensuelle… Jean Harlow suscita une mode chez les jeunes Américaines qui se précipitèrent en pharmacie pour acheter du péroxyde pour teinter leurs cheveux. C’est le premier effet de mode suscité par une actrice, on n’avait jamais vu cela auparavant !

Au lendemain de sa mort, en 1937, Le Time écrira : « Elle fut la première incarnation américaine du sex appeal ».

Extrait de Red Dust avec Clark Gable (1932)

Jean-Harlow5

Par Hélène Dmytriak pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!