Home / Années 20- / L’Art Déco à Saint Quentin (02)
1

L’Art Déco à Saint Quentin (02)

La jolie ville de l’Aisne a pas mal d’atouts mais il faut avouer que l’un de ses points forts, c’est tout de même son patrimoine architectural Art Déco. Peu de villes en France peuvent se targuer de rassembler autant de bijoux de cette tendance : Paris, Reims, Perpignan essentiellement. On y compte donc environ 3000 façades recensées et près de 300 classées !

4

rue Emile Zola

3

Rue de Lyon

La ville a été abîmée à plus de 70% pendant la Première Guerre mondiale puisqu’elle était en pleine zone de combat. Elle fut donc un terrain propice à la reconstruction dans un style qui avait commencé à voir le jour avant le conflit : le style Art Déco, nom qui ne fut utilisé qu’à partir des années 60, s’appelant à cette époque, l’Art Moderne.

6

Rue de la Sous Préfecture

Il est vrai que de nombreuses villes ayant subi les bombardements de la Seconde Guerre mondiale perdirent une belle partie de leur architecture Art Déco (et années 30). Saint Quentin conserva la sienne, et ce, pour notre plus grand bonheur. De plus, la Ville a compris cette importance et sait très bien la mettre en avant.

4

7

Salle du Conseil Municipal

Avant de commencer la balade, rappelons un peu ce qu’est l’Art Déco.

L’Art Nouveau n’a pas vécu bien longtemps, il meurt avant la Première Guerre mondiale. On quitte un style tout en courbes pour un retour à la rigueur et à la symétrie. Ce nouvel art prendra donc son essor dans les années 20 (période  de reconstruction) pour décliner dès les années 30. C’est surtout l’exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes présentés à Paris en 1925 qui sera l’évènement majeur et déclencheur.

9

Rue des Cannoniers

Avant de partir à Saint Quentin, renseignez-vous auprès de l’Office de Tourisme pour connaître les visites guidées sur ce thème : classée Ville d’Art et d’Histoire, des visites sont organisées en haute saison, petits guides papier à l’appui, pour petits et grands. Vous trouverez également un audioguide en libre téléchargement depuis leur site Internet sur les bâtiments Art Déco à ne pas rater et ça c’est une très bonne idée !

10

Place des Campions

Pour ma part, j’ai fait la visite « dans les pas de Louis Guindez », une nouveauté de cette année. Une visite menée par la passionnée et passionnante Christine qui nous a fait arpenter les rues de sa ville qu’elle connaît par coeur et sous un beau soleil, ce fut donc un régal des yeux et des oreilles.

11

Place Gaspard de Coligny

Vous allez me dire : mais qui est Louis Guindez ? Eh bien c’est l’architecte municipal qui a réalisé beaucoup de choses  en ville notamment la salle du Conseil Municipal que vous aurez normalement l’occasion de voir et qui est resté dans son « jus » ou encore les Bains Douches. Il travailla à la ville de 1925 à 1942.

5

Salle du Conseil Municipal

En fin d’article, je vous propose un petit récapitulatif des éléments Art Déco pour vous y retrouver un peu !

FV3

Rue de la Sous Préfecture

FV14

Rue Adrien Nordet

A Saint Quentin, il est impératif de se balader le nez en l’air et d’avoir le temps de regarder les façades pour qu’aucun élément ne vous échappe. Voilà la liste des bâtiments et des rues  à ne pas rater (liste non exhaustive mais liste des bâtiments les plus notables) :

  • La Salle du Conseil Municipal (en panneaux de chêne de Hongrie et palissandre pas mal utilisés à cette époque)
  • La place de l’Hôtel de Ville (maison des corporations)
  • La Poste (à côté de la Basilique – essayez d’y entrer un jour d’ouverture)
  • Les Bains Douches (place des Campions)
  • Monoprix (bâtiment en L, il faut faire tout le tour du quartier pour en voir les 3 façades) et la rue de la Sellerie
  • Le Conservatoire de Musique et de Théâtre (rue d’Isle)
  • Le carrefour des Quatre Vents (au carrefour rue d’Isle et rue de la Sous Préfecture)
  • Les vitraux de la Basilique (ceux de Ste Thérèse)
  • La Criée municipale (place Gaspard de Coligny)
  • La rue de la Sous Préfecture
  • Le Monument aux Morts
  • La rue Nordet
  • La Fraternelle et la Maison du Peuple (11 et 12 rue Faidherbe)
  • La Gare et le Buffet de la gare (seulement de l’extérieur, depuis le quai, en cours de réhabilitation et visible sur rendez-vous pendant les Journées du Patrimoine mais c’est une information à vérifier) 1
  • Les restaurants l’Univers et le Champs Elysées, respectivement place de l’Hôtel de Ville et rue de Baudreuil

Vous pouvez vous aider du parcours disponible ici : « Laissez-vous conter l’Art Déco » par la Ville de Saint Quentin, ville d’Art et d’Histoire : http://fr.calameo.com/read/000063573d74111624295 ou faites en la demande auprès de l’Office de Tourisme de Saint Quentin.

5

Rue de Baudreuil

Comment reconnaître l’Art Déco sur les bâtiments et les édifices ?

  • les matériaux utilisés : le béton armé car peu coûteux et rapide d’exécution ainsi que la brique même si elle était déjà populaire
  • les bow windows : d’inspiration anglaise, ce sont ces fenêtres en avancée et le toit : on pourrait dire inexistant en tous les cas, c’est pentu
  • le fer forgé, les sculptures, la calligraphie bien caractéristique, le verre, la mosaïque
  • la rose du dessinateur Paul Iribe, le décor floral est prépondérant
  • la pastille Vichy comme on surnomme le losange à pans coupés 2
  • la corbeille de fleurs ou vasque en fer forgé par exemple sur les balcons ou en sculpture de béton
  • la symétrie des façades !
  • on retrouve l’influence de l’Egypte Antique, rappelez vous qu’en 1922 on découvre la tombe de Toutankhamon (un immeuble de la rue Adrien Nordet a sur son fronton un cercle plein, c’est un soleil mais pas n’importe lequel, c’est le dieu Râ) mais aussi l’influence de l’Antiquité (les colonnes sur les façades) et aussi le cubisme
  • les pignons à redents ou pas de moineaux, d’ailleurs inspirés de l’architecte flamande, vous savez tout en haut des façades on dirait des escaliers
  • tout va par 3

Pour bien préparer votre visite à Saint Quentin, tout est sur le site de l’Office de Tourisme de Saint Quentin et sa région : www.saint-quentin-tourisme.fr

12

Rue d’Isle

13

Place de l’Hôtel de Ville

14

l’actuel Monoprix, derrière

J’espère que ce petit article vous donnera envie de vous rendre sur place et de prendre autant de plaisir à découvrir ce patrimoine intact et unique que moi. Il manque certainement des éléments et si vous souhaitez compléter, dites nous tout !

(crédit photos : Hélène Masselin-Dmytriak)

Hélène Masselin-Dmytriak pour Folie Vintage

Be Sociable, Share!

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*